Saints bretons à découvrir

MILLENAIRE DU MONT SAINT MICHEL : un chevalier jeune de 1000 ans

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

Un Chevalier jeune de 1000 ans, tel était le titre d’un livre écrit en 1966, par l’écrivain Janig Corlay (1), à l’occasion du Millénaire monastique Mont Saint Michel. Cet ouvrage, modeste en soi (66 pages), pour diverses raisons ne pourra être édité comme elle le souhaitait tant, car, avec son mari Herry Caouissin, sa dévotion à l’Archange était grande. Tous deux se sentaient au Mont comme chez eux, ils y avaient leurs habitudes et tous les habitants étaient leurs amis.

Le manuscrit resta donc, en attendant sans doute des jours plus favorables,  dans un tiroir. C’est en 2012, soit près de 30 ans après sa mort, que l’un de ses fils, Gildas, ayant une entreprise de reproductions graphiques Mediacolor, décidera de l’éditer. Il en sortira un bel ouvrage, d’autant plus intéressant que le choix sera fait de reproduire en fac-similés les pages dactylos du brouillon, et toutefois la première page de l’écriture de l’auteur. L’ouvrage est également agrémenté de photos du Mont, prises par Janig Corlay.

Janig Corlay & Herry Caouissin

Nous disions «modeste» : oui, mais uniquement par le nombre de pages, car pour ce qui est du texte, il est très riche. Comme tous les écrits de Janig Corlay, le français est d’une grande élégance, et nous touchons au beau, au sacré, à l’expression de la foi, car tous les livres de l’auteur se veulent être missionnaires. Janig Corlay se veut témoin de sa foi, et l’écriture est son moyen privilégié de la partager.

Si le manuscrit original est, enfin, édité, le choix sera fait par son fils de ne le tirer qu’à … 10 exemplaires, un tirage donc confidentiel destiné uniquement aux enfants de Janig  Corlay en souvenir de leur mère. Ce choix, si compréhensible qu’il soit, est dommage, car l’ouvrage mérite d’être connu. Janig Corlay s’était attelée à écrire la vie de plusieurs saints.

En 1951, elle avait écrit le Paradis Breton, magnifiquement illustré par l’artiste-peintre Micheau-Vernez (2), un livre merveilleux pour les enfants, car tous les saints et saintes, ainsi que les anges sont représentés en enfants, évoluant dans une nature paradisiaque, de fleurs, d’oiseaux.

Mais sa passion pour le Mont Saint Michel lui inspirera un roman pour la jeunesse, écrit en collaboration avec son mari «Le Glaive de Lumière». Malheureusement, le livre ne sortira qu’après son décès en 1992. Ce roman, à sa sortie, fut considéré comme un souffle d’idéal, de beauté et de pureté face à une littérature qui n’offrait plus grand-chose de propre à la jeunesse. Justement, les parents qui souhaitent pour Noël offrir à leurs enfants une saine lecture peuvent le commander sur le site Ar Gedour (3).

Janig Corlay, épouse de Herry Caouissin, en compagnie de Jean Delanoy, Daniel Gelin et Jean Brochard, à l’occasion de la sortie du film “Dieu a besoin des hommes”.

A  l’occasion de cet anniversaire du Millénaire, le Mont vit l’arrivée des moines du Bec Hellouin, de Saint-Wandrille, de très nombreuses personnalités religieuses, civiles, et était sous le patronage du chef de l’État, le général De Gaulle, accompagné du ministre de la culture André Malraux. Ce fut aussi l’occasion pour les Scouts et Guides d’Europe d’organiser un grand camp-pèlerinage à travers les grèves, en passant par l’île de Tombelaine. Le quartier général des Scouts et Guide d’Europe était à Avranches, au domicile du père de Janig Corlay, le commandant Louis Leclerc, personnalité très connue de la ville. Les très nombreuses patrouilles étaient éparpillées dans les propriétés du Comte de Verdun. Janig Corlay, qui aux côtés de son mari, de Perig et Lizig Géraud- Kéraod, s’était très investie, composera, sur l’air du Salve Mater Misericordiae les paroles du chant de marche du pèlerinage. Ce camp du Millénaire laissa aux milliers de participants un souvenir inoubliable.

C’est aussi lors de ce Millénaire que fut inaugurés les grandes orgues de l’Abbatiale.

 

Notes:

1) Un Chevalier jeune de 1000 ans, Médiacolor. Edition privée (2012)

2) Le Paradis Breton, Janig Corlay. La Bonne Presse (1951)

3) Le Glaive de Lumière, Janig  Corlay. Herry Caouissin . Edition JC (1993). En vente chez Ar Gedour. 15 euros.

À propos du rédacteur Yvon Abgrall

Publiant régulièrement des articles dans la presse bretonne, il propose pour Ar Gedour des articles documentés sur le thème "Feiz & Breizh" (foi et Bretagne), d'un intérêt culturel mais aussi ancrés dans les préoccupations actuelles.

Articles du même auteur

L’OR ET L’ARGENT : DES VASES SACRES, TOUJOURS CONVOITES

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minDernièrement, dans ma boîte aux lettres, une publicité …

SAINT BERNARD DE CLAIRVAUX & LA DUCHESSE ERMENGARDE

Amzer-lenn / Temps de lecture : 6 minLe 18 janvier, l’Église célébrait les 850 ans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *