Saints bretons à découvrir

Nedeleg : le mot explose comme une étoile dans la nuit (par Keranforest)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

Durant tout le mois de décembre, Ar Gedour publie chroniques et contes de Noël, avec la complicité des collaborateurs habituels d’Ar Gedour mais aussi d’auteurs connus ou moins connus, contributeurs d’un jour pour plonger dans l’univers de Noël. Nous sommes heureux de vous partager leurs contributions.

Keranforest est contributeur régulier d’Ar Gedour. Connu aussi sous le nom de Père Dominique de Lafforest, ce dernier a publié récemment un ouvrage intitulé « Les pierres parlent« .

Noël !…Ce sera bientôt Noël ! Ce sera toujours Noël !

 Le mot explose comme une étoile dans la nuit, comme le flocon de neige, si fragile et si beau,

Et qui tombe, sans bruit,

Sur le front et la joue.

Noël !…C’est bien autre chose que « les fêtes de fin d’année », qui visent un « chiffre d’affaires » en excitant à une consommation de plus en plus dispendieuse.

Noël, c’est tout à fait autre chose.

C’est un cadeau, sans « paillettes » ni « décibels ».

Noël, c’est l’Enfant.

Pas un enfant artificiel, ni l’enfant capricieux et blasé que l’on gave de gadgets qu’il jettera demain.

Pas le poupon anonyme qu’on affiche pour aguicher toujours davantage de « consommateurs ».

Noël, c’est Lui, le petit pauvre qui n’a pas même eu de berceau . Car, il n’y avait pas de place « pour eux » dans la ville encombrée de voyageurs.

Ce soir-là, le jeune ménage arrivant de Nazareth dut se contenter d’un abri pour les bêtes. C’est là que « Marie l’enveloppa des langes, qu’elle avait pris soin d’emporter dans le maigre balluchon que Joseph avait placé sur l’âne. On se plaît à imaginer le grand bœuf roux qui ruminait dans la pénombre, et qui se leva sur un vaste soupir pour accueillir… Mystère sans fond ! le petit être vagissant « venu de l’Esprit Saint » dans le sein virginal de la « petite servante du Très-Haut ».

Noël , c’est ça : un enfant de pauvres, qui contient Dieu . Un bébé qui est Dieu tout entier.

Chose inouïe ! Inimaginable. Comment cela est-il possible ?

Justement, parce qu’il nous est impossible de concevoir pareille nouvelle. L’être qui a créé l’univers, tout ce qui vit et respire, se rend dépendant de sa propre création, jusqu’à se faire embryon qui germe dans l’épouse du charpentier. Noël, c’est l’inverse du grand monarque libérateur que cette génération espérait.

Noël, c’est le fœtus ballotté au pas d’un petit âne têtu, qui aurait pu glisser sur les cailloux du sentier. Et qui n’est pas tombé. Noël, c’est Dieu qui risque tout, au fil des jours, des semaines et des mois, dans les entrailles  d’une jeune fille dont le nom était Marie.

Il est venu, et « les siens ne l’ont pas reconnu ». Silencieux comme un bébé qui dort et doucement respire,

Entièrement à la merci des gens.

Il est venu, Dieu parmi nous : Emmanuel.

Tellement fragile qu’on se demande ce qui aurait pu arriver, pendant les années où il « croissait, en âge, en grâce et en sagesse », celui qu’on appelait « le fils du charpentier ».

Noël, c’est la naissance de Dieu dans le monde où nous naissons, vivons et puis mourons. Jésus est né, il a vécu, on l’a tué, il est mort et fut mis au tombeau. Il est sorti, « premier-né d’entre les morts » et s’est donné à reconnaître. Il a choisi douze hommes ordinaires pour les envoyer annoncer la « Grande Joie », cette nouvelle que les bergers avaient reçue les premiers.

Noël, c’est l’impossible qui devient réalité.

Les musiques « traditionnelles », employées pour produire un « air de fête » dans nos « grandes surfaces », chantent dans toutes les langues cette nouvelle qui survient dans une crèche. L’âne connaît son chemin et le bœuf sait retrouver sa mangeoire. Les hommes, eux ,semblent parfois ne plus savoir ce qu’ils cherchent ni ce qu’ils sont . Noël, chaque année vient le redire  aux « homme de bonne volonté ».

À propos du rédacteur Keranforest

Né en 1939 à Carantec. Agrégé d'anglais, essayiste, poète, romancier. Devenu prêtre, animateur du Tro Breizh, il a été longtemps chroniqueur au Télégramme de Brest. Poète élégiaque, il est aussi l'auteur de deux romans qui ont la Bretagne pour cadre.

Articles du même auteur

calvaire breton

Semaine Sainte (par le Père Dominique de Lafforest)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Semaine Sainte. Semaine pour nous replacer dans …

bougie avent

An Azvent … un temps pour attendre

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minL’Avent…Un temps pour attendre. Attendre qui ? « Celui qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.