Saints bretons à découvrir
Accueil > Agenda / Deiziataer > Des cantiques bretons dans nos paroisses pour le Carême, la Semaine Sainte et Pâques

Des cantiques bretons dans nos paroisses pour le Carême, la Semaine Sainte et Pâques

Pleyben (Photo Ar gedour- DR)

calvaire bretonIl y a quatre ans, nous vous proposions un article vous parlant des cantiques bretons de la Semaine Sainte, article invitant à la découverte de ce très riche répertoire, que vous pouvez retrouver en cliquant sur ce lien et qui mériterait de revoir le jour dans nos paroisses, de Pontivy.

Et comme les réunions de préparation pour la Semaine Sainte et de Pâques arrivent déjà dans les presbytères, AR GEDOUR vous invite à vous pencher encore cette année sur ces magnifiques cantiques bretons.

Nous vous proposons donc de vous rendre sur le site www.kan-iliz.com . Vous y retrouverez des propositions de cantiques bretons pour le Carême (dont des acclamations d’Evangile à retrouver ici), pour la Semaine Sainte et pour Pâques.

Ne laissons pas s’effacer l’expression de la foi en breton en spectateur impuissant. Demandons à ce que ces cantiques qui transpirent de foi et d’espérance soient chantés dans nos paroisses. Comme le dit Yann-Fañch Kemener dans son album dédié « Kan ar Basion« , « devant la profusion des calvaires qui jalonnent le bord des routes, des peintures murales qui ornent les églises, on peut affirmer que les chants de la Passion ont marqué durablement les foules. N’est-ce pas le même mystère et la même émotion qu’on retrouve dans ces chants, dans ces images et ces sculptures de granit ? »

Vous pourriez aussi organiser un Vendredi Saint e brezhoneg. Tout vous est donné via ce lien.

Connus dans toute la Bretagne bretonnante, comme l’attestent les collectes des XIXe et XXe siècles, c’est toutefois dans le Centre Bretagne que les chants liés au drame de la Passion du Christ ont conservé toute leur singularité. Chantées dans toute la Haute-Cornouaille et une partie du Pays Pourlet, les Passions étaient interprétées durant toute la Semaine Sainte, depuis le dimanche des Rameaux jusqu’au soir du Jeudi Saint. Les gens du village se retrouvaient sur une hauteur, au pied d’un calvaire ou sur un talus… l’éminence, d’une part, pour rappeler la montée au calvaire, d’autre part, afin de pouvoir être entendu et d’entendre les chanteurs des communes avoisinantes. Deux ou trois  personnes, âgées de préférence, chantaient les couplets que la foule reprenait, selon le principe du chant à répondre. Il y a quelques années, quelques personnes et Ar Gedour ont décidé de remettre cette tradition à l’honneur, du côté de Lorient. Et pourquoi pas chez vous ?

Tout cela, ce n’est pas un simple patrimoine mais l’âme même de la Bretagne qui se révèle dans la liturgie du mystère de l’incarnation et de la rédemption.

Des cantiques bretons pour la Semaine Sainte

Dans l’article évoqué plus haut et que vous pouvez retrouver en cliquant ici, vous pouvez redécouvrir de nombreux cantiques pour la Semaine Sainte ou encore pour Pâques. Vous pourrez trouver un répertoire à inclure aux offices de la Semaine Sainte par un ou plusieurs de ces cantiques, des refrains, etc… Nous indiquons de nombreux chants via des liens avec fichiers sonores, partitions, etc…  Cependant, pour ceux qui auraient encore quelques difficultés à choisir, voici quelques pistes :

Par exemple, pour le dimanche des Rameaux, vous pouvez proposer lors de la procession le fameux “Vive Jésus ! Vive sa croix !” en breton ou de manière bilingue. Vous pouvez en faire de même le Vendredi Saint lors du Chemin de Croix ou lors de l’Office de la Croix. Sans oublier le Gwerhiez Santel, très simple mais si porteur. “Lauda Jerusalem” existe aussi en version ‘français-latin-breton”.

Toujours lors de ce Dimanche des Rameaux, notre suggestion est de prendre le Psaume 21 prévu, mais vous chanterez le refrain en breton “Va Doue, va Doue, perag ho-peus va dilezet ?” (Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?) sur un air simple. L’assemblée reprendra facilement. Quant aux couplets, vous les psalmodiez à l’habituel.

Pour le Jeudi Saint, optez par exemple pour Adoromp holl, devant le reposoir. Ou encore lors de la messe, cet Ubi Caritas aux sonorités irlandaises. Quant au psaume 115, nous vous faisons la même suggestions que ci-dessus : refrain e brezhoneg “Benniget ar c’halir hag ar bara : enno e kemer korv ho pobl” (Bénis soient le calice et le pain : en eux prend corps ton peuple) et couplets en français.

Pour la Vigile Pascale et la messe de la Nuit de Pâques, vous pouvez choisir l’un des chants indiqués sur KAN ILIZ. S’il existe évidemment d’autres chants, le site propose aussi pour l’aspersion “J’ai vu des fleuves d’eau vive”, que vous pourrez reprendre soit totalement en breton, soit en alternance breton / français, comme le font désormais certaines paroisses. Saviez-vous aussi que le Tridal a ra est basé sur le cantique de Moïse ? Et si vous le preniez pour changer de celui qui est chanté habituellement ?

Des cantiques bretons pour Pâques

Quant à la messe du dimanche de Pâques, nous y consacrerons un article dédié, mais d’ores et déjà vous pouvez choisir ceux évoqués ci-dessus et toujours sur KAN ILIZ. Le psaume 117 “Hemañ eo an deiz e-neus greet an Aotrou ! Allelouia !” (Voici le jour que fit le Seigneur, Alleluia !) peut être pris soit totalement en breton (contactez-nous si besoin) ou à la manière évoquée précédemment.

Et enfin, que votre anamnèse soit en breton n’est pas un problème. L’anamnèse “Ra vo meulet“, est aisée à reprendre par l’assemblée !

N’oubliez pas lorsque vous mettez des cantiques en breton de noter les paroles ET la traduction sur les feuillets. Par nos propositions, nous vous facilitons le travail pour que la langue bretonne puisse intégrer des paroisses même non brittophones. Merci aux équipes qui nous demandent des informations en ce sens, et à ceux qui nous relaient aussi leur travail sur le terrain. Persuadés que l’inculturation est essentiel à la nouvelle évangélisation et au renouveau de nos paroisses, nous espérons que cela continuera de plus belle. Bonne route sur ce chemin vers Pâques.

Nous vous invitons à nous indiquer toute paroisse qui inclura notre répertoire breton dans la liturgie. Nous relaierons automatiquement l’information.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Les émouvantes funérailles de Yann-Fañch Kemener (article & enregistrement)

Les funérailles de Yann-Fañch Kemener : un grand et émouvant moment ! Plus de 1500 …

livret obseques yann fanch kemener

“Pa vin marv” : les paroles prononcées par Yann-Fañch Kemener lors de ses obsèques

Nous reviendrons sur la cérémonie elle-même très émouvante des funérailles de Yann-Fañch Kemener à Sainte …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *