Saints bretons à découvrir

Pardon de Kergrist-Moëlou

Jeudi 02 Juin 2011 – Kergrist-Moëlou (22)

Pardon de Kergrist-Moëlou ce jeudi à la salle des fêtes de Kergrist-Moëlou. Traditionnel apéritif à la sortie de la messe, suivi dés 13h30 de plusieurs concours de boules et pétanques. À partir de 19h30, soirée crêpes. C’est organisé par le Comité des Fêtes de Kergrist-Moëlou. Renseignements au 06 78 27 19 45.

pardon5.jpg

Kergrist Moëlou, Commune du Patrimoine Rural

Plus de vingt communes portent le label « Communes du Patrimoine Rural de Bretagne » et mettent en commun leur volonté de sauvegarde, de mise en valeur et d’animation de leur patrimoine architectural et paysager. Cette commune au cœur de la Bretagne, vous invite à découvrir lors de ses visites guidées et animations son architecture au détour des ruelles : lavoir et fontaines, moulin et maison à tourelle du bourg en pierre de taille. A ne pas manquer son église et enclos.

L’occupation humaine est ancienne sur la zone puisque l’on y trouve des traces de la période néolithique. Kergrist-Moëlou est traversée d’ouest en est par la voie romaine Carhaix – Saint-Servan, et du nord au sud par le “vieux chemin” qui va de Pont-Melvez à Rostrenen. On y a trouvé des traces de villae (tuiles, céramiques, briques…), ainsi qu’un poste fortifié, peut-être d’époque gallo-romaine, à Crec’h Moëlou (303 mètres).

Connue jusqu’au XVIIe siècle sous le nom de Moëlou, la paroisse apparaît comme un démembrement de la paroisse primitive de Plounévez-Quintin, elle-même constituée au détriment de celle de Plouguernével. La paroisse a d’abord pour siège Koz-Iliz-Moëlou, mentionnée pour la première fois en 1219. Ce siège, dédié à saint Pierre, était situé au village de Saint-Lubin.

En 1483, une bulle pontificale érige la chapelle Notre-Dame de Rostrenen en église collégiale (église qui sans être cathédrale possède un chapitre de chanoines) et place sous sa dépendance l’église de Kergrist, alors principale église de Moëlou. C’est au doyen de la collégiale que revinrent, en tant que recteur primitif, les dîmes et prémices de la paroisse de Moëlou, dont le vicaire perpétuel recevait de lui la portion congrue.

Bien que n’apparaissant qu’au XVe siècle, le nom de Kergrist, “village du Christ”, existait sans doute dès le XIIIe siècle. Cette dénomination serait liée à l’implantation des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem vers le milieu du XIIe siècle. Si l’existence anciennement à Kergrist d’une maison du Temple témoigne de la présence des Templiers, c’est aux Hospitaliers qu’appartenait La Croix-Madeleine relevant de la juridiction du Loc’h, en Peumerit-Quintin, avec sa chapelle Saint-Jean et ses quevaises de Rescostiou, de Kerdourc’h et du Croisty. Les toponymes de La Croix-Madeleine et de L’Hôpital évoquent sans doute une ancienne maladrerie, et le village de Moustermeur un grand monastère.

Les ordres militaires des Templiers et des Hospitaliers sont créés au début du XIIe siècle pour venir en aide aux pèlerins à Jerusalem. Grâce à leurs relations avec le pouvoir religieux et avec les royautés chrétiennes des pays bordant la Méditerranée, leur influence s’étend rapidement. Ils se voient accorder des terres par différents seigneurs. C’est ainsi qu’ils s’implantent en Bretagne dès le milieu du XIIe siècle. Ils bénéficient de terres concentrées en Bretagne intérieure, autour de Bégard, des monts d’Arrée, de Pont-Melvez, de Plounévez-Quintin.

Le village de Saint Antoine

(JPG) Ce petit village, à Lanrivain, typique du Centre Bretagne date du 17ème siècle avec sa chapelle du XVème siècle. On y retrouve une architecture caractéristique du secteur avec l’usage de blocs rectangulaires débités dans les boules de granit environnantes pour construire des longères à portes en ogives.

Le village recèle des particularités telles des pierres debout, un karrti (remise à charrettes), et une maison à étage avec escalier extérieur qui était vraisemblablement le logement du chapelain. Actuellement, il est en cours de restauration.

Mellionnec : Villages d’Europe

Ce petit villa ge en Centre Bretagne est gagné par le virus Europe.

Convaincus que la structure du village, que le monde rural a encore sa place dans l’Europe en construction, les douze villages de douze pays d’Europe du Réseau Villages Culturels d’Europe ont choisi de prendre en main leur futur en s’unissant pour confronter leurs expériences et tenter de faire entendre leurs voix au niveau des institutions nationales et européennes. Plus d’informations sur www.villages-culturels.com

Le Manoir de Kampostal

La construction du manoir de Kampostal date du 16ème siècle. Elle serait l’œuvre de la famille Le Bobillé. Le manoir (classé à l’Inventaire des Monuments Historiques)est situé place du bourg coz (le vieux bourg) à Rostrenen. La place devait servir de champ de lice. Tour à tour, le manoir servit de prison pour les prêtres réfractaires, de tribunal révolutionnaire pour devenir actuellement une école catholique. Il conserve une cheminée monumentale aux armes de la famille Le Bobillé et une tour polygonale couverte en dôme. Visite possible uniquement de l’extérieur.

Le Manoir de Coat Couraval

(JPG) Il s’agit d’une de ces nombreuses « maison-fortes » construites au XVème siècle qui ont succédé aux châteaux du Moyen-Age. Le décor extérieur est dépouillé avec une façade de composition irrégulière sans travées où seules les portes d’entrée et les pignons des trois lucarnes sont ornés de sculptures. La tour est accolée au logis : on dit qu’elle est demi hors oeuvre. Cet emplacement permettait un gain de pla

ce en surface habitable. Des jardins à la française en terrasse dominent la cour fermée de plan carré. Les bassins de ce jardin servaient autrefois à rouir le lin. Visite extérieure.

Manoir de Ker St Eloi à Glomel

Manoir typiquement breton du XVIIIème siècle. Visite extérieure. De septembre à juillet tous les jours sauf le diman

che. En Août sur rendez-vous.

Le Manoir de Trégarantec

Cet ensemble en granit, aux proportions harmonieuses, remonte au XVIIIème siècle. On y accède par une allée bordée de chaque côté par une futaie composée de toutes les essences forestières caractéristiques de la région. Une chapelle du XVIIIème siècle est située à droite du château.

Possibilité de visite lors des journées du Patrimoine en Septembre.

Source : http://tourismekreizbreizh.com

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[SAINTE ANNE D’AURAY] Cet été, le Grand Pardon s’adapte aux contraintes sanitaires.

Retrouvez toutes les informations sur le Grand Pardon de Sainte Anne 2020 ci-dessous.⚠️ Grand Pardon sur inscription, dans la mesure des places disponibles. Toute personne non inscrite ne pourra pénétrer sur le sanctuaire.

[SAINT-THOIS] Le Pardon de Notre-Dame de la Roche aura bien lieu

Le pardon de Notre-Dame-de-la-Roche aura bien lieu en cet été 2020 : telle est la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *