Saints bretons à découvrir

[PARDONS DE BRETAGNE] Saint Efflam à Langoëlan

Photo HB

Le 22 juillet dernier a eu lieu à l’oratoire St-Efflam en Langoëlan le pardon annuel.

L’oratoire a été construit sur les lieux d’une chapelle dédiée à Saint Efflam  et datant du début du XVIIe siècle. On la trouve mentionnée dans un aveu, vers 1700. Elle dépendait alors des seigneurs de Coët-Codu qui y avaient les prééminences.

En 1813, elle reçut une cloche. Elle s’est effondrée vers 1920. En 1919, on y célébrait encore le pardon. En 1927, le préfet accorda au maire d’utiliser les matériaux. Malheureusement, les fidèles n’ont pas répondu à la demande du maire et n’étaient pas disposés à subventionner à la reconstruction de la chapelle. Il recommandait de prendre les dispositions pour mettre les statues à l’abri.

Des bénévoles ont donc peu à peu reconstruit un oratoire. Aujourd’hui, le pardon n’attire plus beaucoup de monde mais il a le mérite d’exister, et nécessite d’être soutenu.

Les points à améliorer

  • Peu de communication à l’entour. Il serait bon de transmettre des communiqués plus largement pour faire connaître le pardon.
  • Liturgie : le cantique en breton dédié à St Efflam est chanté, ce qui est bien. Par contre, le Gloria / Gloire à Dieu ne correspond pas à ce que demande l’Eglise, exigeant que le texte de l’hymne prévue au missel romain ne soit pas modifié. Il en est de même pour le Credo : Je crois en Dieu qui donne vie n’a pas sa place dans la liturgie.
  • Pour donner un peu d’ampleur à ce pardon, pourquoi ne pas inviter des paroissiens de Plestin-lès-Grèves ou de Kervignac (quartier de st-Efflam) avec leurs bannières ?

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Nous avons rencontré l’ennemi, et c’est nous (par Ronan Le Coadic)

En soixante ans – des années 1950 aux années 2010 –, le nombre des locuteurs …

Tro Breiz marcheurs 2016

TRO BREIZ 2020 : CE N’EST QUE PARTIE REMISE ! (par Philippe Abjean)

Rennes aujourd’hui samedi 1er août ! C’était l’objectif et nous aurions dû être accueilli dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *