Saints bretons à découvrir

Pedenn evit gwared ar Grouadelezh / Prière pour la sauvegarde de la Création

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Nous vous proposons ici en exclusivité la version en breton de la prière pour la Sauvegarde de la Création, proposée par le Pape François :

Pennad e brezhonegArticle en français

Doue hollc’halloudeg
A zo en hollved a-bezh
Hag er c’hrouadurioù bihanañ,
Te a c’hronn gant da deneridigezh pep tra a zo anezho,
Skign warnomp nerzh da garantez a-benn ma warezfemp ar vuhez hag ar gened.

Beuz ni a beoc’h, a-benn ma vevfemp evel breudeur ha c’hoarezed
Hep ober drouk da zen ebet.

Ô Doue ar beorion,
skoazell ni da sikour ar re zilezet
hag ar re ankounac’haet ar bed-mañ o deus uhelbriz d’hon daoulagad.

Pare hor buhezioù
A-benn ma vefemp diwallerion ar bed
ha neket preizhourion,
a-benn ma hadfemp ar gened ha neket ar saotradur nag an distruj.

Touch ar c’halonoù
ar re a glask gounidoù hepken diwar goust an douar hag ar beorion.

Desk deomp dizoloeiñ talvoudegezh pep tra, arvestiñ, bamet,
ouzh pep krouadur war hon hent davet da c’houlou divent.

Trugarez dre ma vezez ganeomp bemdez.

Harp ni, ni az ped, en hor stourm evit ar reizhded, ar garantez hag ar peoc’h.

Dieu Tout-Puissant
qui es présent dans tout l’univers
et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.

Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs
sans causer de dommages à personne.

Ô Dieu des pauvres,
aide-nous à secourir les abandonnés
et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies,
pour que nous soyons des protecteurs du monde
et non des prédateurs,
pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs
de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés,
à reconnaître que nous sommes profondément unis
à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.
Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Troidigezh e brezhoneg savet gant Tepod Mab Kerlevenez, evit AR GEDOUR. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Replay de la messe du 15 août 2022 depuis Sainte Anne d’Auray.

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minEn ce lundi 15 août, l’Église fête l’Assomption de …

La Troménie de Marie au Pardon de Notre-Dame de Rumengol

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minRumengol est un sanctuaire diocésain dédié à la …

3 Commentaires

  1. Merci pour cette traduction. Je trouve juste dommage de faire du mot à mot en reprenant le tutoiement alors qu’il me semble que les Bretons vouvoient le Bon Dieu (c’est ce que je constate dans toutes les prières que je connais).

  2. Merci à tous les deux pour vos commentaires.
    Effectivement, le vouvoiement serait un plus et nous en prenons note.

    Nous aimerions toutefois attirer l’attention sur le fait que nos traducteurs – qui ne sont pas assez nombreux à ce jour – sont souvent très réactifs, prennent du temps pour proposer des versions bretonnes de prières qui font l’actualité comme celle-ci, de manière à ce que les paroisses, les écoles… puissent les proposer non en français mais en breton, ou de manière bilingue. Nous les en remercions !
    Ar Gedour est – à notre connaissance- le seul organe à proposer cela, et un soutien dans nos actions est toujours appréciable. Les traductions ne sont pas parfaites mais essaient d’être au mieux. C’est pourquoi les critiques constructives sont toujours utiles.

    Et justement, Uisant dit « : « . Il aurait été possible de faire une traduction plus classique et plus propre au génie de la langue qui soit aussi compréhensible par le plus grand nombre de bretonnants. »
    Nous ajoutons qu’il est encore possible de le faire, et nous remercions par avance du temps que vous prendrez pour nous proposer une telle version.

    Nous en profitons pour rappeler que nous avons besoin plus que jamais de traducteurs qui puissent répondre à nos demandes.

  3. Entièrement d’accord pour le tutoiement qui en breton fait vraiment artificiel quand on s’adresse à Dieu, Je trouve de plus que pour une prière pour la création, le breton est un peu trop « chimique » avec des tournures de phrases trop calquées sur le français. Il aurait été possible de faire une traduction plus classique et plus propre au génie de la langue qui soit aussi compréhensible par le plus grand nombre de bretonnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.