Saints bretons à découvrir
Accueil > Agenda / Deiziataer > Pèlerinage du monde agricole ce 8 octobre à Sainte Anne d’Auray

Pèlerinage du monde agricole ce 8 octobre à Sainte Anne d’Auray

Ce dimanche 8 octobre 2017 aura lieu le Pèlerinage du monde agricole à Sainte Anne d’Auray.

La messe est à 11h et à l’issue, au pied de la statue d’Yvon Nicolazic, il sera prié pour tous les agriculteurs, en particulier pour ceux qui se sont suicidés cette année. Le monde agricole, qui nous nourrit, a besoin de nous ! Montrons que nous sommes avec tous ces paysans, ce qui donnent au pays ce dont nous avons besoin.

Nous pourrons aussi prier pour la béatification d’Yvon Nicolazic, modèle de vie et de foi pour nos agriculteurs.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

chapelle saint leonard ploemeur

[PLOEMEUR]Messe en breton le vendredi 20/10/17

Comme chaque troisième vendredi du mois, une messe en breton sera célébrée ce vendredi soir …

Les messes en breton du week-end des 14 et 15 octobre 2017

Voici une liste non exhaustive des messes en breton ou avec cantiques bretons pour le …

Un commentaire

  1. Merci de nous faire connaître cette journée de pèlerinage à Sainte Anne d’Auray et pour la pensée pour les agriculteurs, spécialement pour ceux qui se sont suicidés et causent de grandes peines aux leurs qui n’ont rien vu venir Cet été il y a eu un article poignant dans le Télégramme (Mardi 11 juillet 2017, édition de Pontivy)Deux pleines pages pp2-3: “Le suicide: le fléau des campagnes et suicide des agriculteurs : briser le tabou” Demain à Sainte Anne, en plus de la prière, comme c’est une démarche chrétienne et d’Eglise, j’aimerais que l’Eglise, les mouvements ruraux, les responsables syndicaux et autres invitent à briser le tabou, prônent des efforts pour que les agriculteurs jeunes ou vieux reprennent l’habitude de se parler, d’échanger sur leurs problèmes, cherchent ensemble des solutions. Il y a 30-50 ans, dans la cadre du CMR (Chrétiens dans le monde rural), on se rencontrait, on échangeait sur des problèmes de l’époque(le partage des terres par exemple) les échanges étaient parfois musclés, les tensions existaient mais on ne se battait pas et une véritable solidarité existait. Il y avait des changements d’attitudes envers lles autres quand on avait compris les enjeux, les besoins des autres. Le silence est mortel et l’an prochain on se retrouvera dans la même situation Chacun a droit à sa place et à la parole dans la monde rural. N’ayons pas peur de la vérité. P. H. Cadouellan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *