Saints bretons à découvrir

Le Père Ivan Brient est arrivé sur Pontivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
kaloneu derv bro pondi
Les chanteurs de Kaloneu derv bro Pondi ont fêté la nouvelle année, les rois, et la venue du Père Ivan Brient jeudi soir, il a reçu des mains du président, Michel Morvan le CD- Dvd du groupe (photo Le Télégramme)

Les Kaloneu derv bro Pondi, choeur d’hommes qui interprète des chants bretons, s’étaient réunis, jeudi soir 12 janvier, au restaurant Le Signan, afin de fêter la nouvelle année, accueillant par la même occasion le père Ivan Brient, nouveau recteur-archiprêtre de Pontivy installé le dimanche suivant par Mgr Centène, évêque de Vannes. Les Kaloneu sont d’autant plus sensibles à la venue du père Brient qu’il est originaire de la région et qu’il est bretonnant. Il est le prêtre accompagnateur de la commission diocésaine pour la pastorale du breton dont fait partie Jorj Belz, leur chef de choeur. Cela est d’importance pour le renouveau culturel qui, comme l’indique Mgr Raymond Centène s’articule autour de la recherche et de l’affirmation d’une identité bretonne que l’Eglise ne peut ignorer.

Les Kaloneu fêteront cette année leurs dix ans. Dix ans à développer la culture bretonne en mettant en valeur les cantiques bretons du diocèse de Vannes et les chants profanes, ainsi que certaines mélodies traditionnelles. Leur grande fierté a été d’animer la messe du 24 décembre à 17h qui aura rassemblé plus de 800 personnes. Michel Morvan, président des Kaloneu, a sollicité le tout nouveau curé pour le 24 décembre 2017, en espérant renouveler l’expérience. Le Père Brient en a pris bonne note, et nul doute que l’an prochain verra donc la pérennisation de cette messe e brezhoneg.

Mgr Centène et le Père Ivan Brient
Mgr Centène et le Père Ivan Brient (Photo Le Télégramme)

Le Père Ivan Brient aura aussi été touché par un geste fort. Car les Kaloneù ont continué cette tradition qui consiste à écrire un cantique pour le nouveau recteur du lieu. Le prêtre a donc pu découvrir, en avant-première, le chant qui a été composé pour lui et chanté par le choeur breton pontivyen.

Le lendemain, il célébrait la fête de la Sainte Geneviève pour la compagnie de Gendarmerie de Pontivy, messe animée par les Kaloneù en présence des aumôniers catholiques de la gendarmerie du Morbihan, du Finistère et de l’Etat-Major de Rennes. Une mise en condition avant d’être officiellement installé comme archiprêtre par l’évêque de Vannes le dimanche 15 janvier. La foule était d’ailleurs au rendez-vous pour l’accueillir, certains paroissiens de Ploemeur (ancienne paroisse du P. Brient) ayant fait le déplacement pour cette messe aux accents bretons.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

vallée des saints

6 octobre : Saint Ivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minSaint Ivy (ou Ivi, Yvi), moine de Bretagne …

Les paroisses fantômes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minUn constat au fil des kilomètres, qui fait …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.