Saints bretons à découvrir

[PLOUHINEC] Aet eo Jean-Jacques Le Floch d’an Anaon

De gauche à droite : P. Ivan Brient, JJ Le Floch, E. Caouissin, JY Radigois, J. Belz, Y. Verney

Jean-Jacques Le Floch, bien connu du milieu bretonnant du diocèse de Vannes, vient de décéder ce mercredi 14 octobre 2020 à l’âge de 73 ans.

Malade depuis plusieurs mois, il s’était retiré chez lui mais travaillait toujours d’arrache-pied dans le cadre de la commission pour la pastorale du breton du Diocèse de Vannes (cf ci-contre). dont il était à la tête. Depuis 8 jours, il était hospitalisé et devait rentrer ce jour pour une hospitalisation à domicile.

Il faisait partie de la chorale Boéh Santez Anna, choeur chantant en breton à quatre voix mixtes, des chants traditionnels et des cantiques, d’hier et d’aujourd’hui. Depuis plusieurs années, il travaillait avec l’association Santez-Anna-Gwéned (dont il était membre fondateur et dont il a été le président) et le sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray pour organiser chaque année l’événement Dalham soñj, une célébration du souvenir des soldats bretons morts pendant la Première Guerre mondiale. Sans oublier la mise en place du pèlerinage des bretonnants à Sainte Anne d’Auray qui a lieu le dernier dimanche d’avril, la messe du Festival Interceltique de Lorient, celle de la Saint Patrick ou encore les messes de Noël et bien d’autres événements dans laquelle la Bretagne primait. Jean-Jacques avait d’ailleurs tenu à s’occuper de l’organisation de la messe en breton du Pardon de Sainte Anne d’Auray cette année, conscient qu’il serait difficile pour lui de continuer, lui le marcheur qui avec son épouse Agnès a fait en 2018 un périple de 2300km, en pèlerinage à pied de Plouhinec à Czestochowa (Pologne), périple que vous pouvez retrouver sur leur blog. Ils avait déjà marché de Plouhinec à Compostelle en 2009, puis de Plouhinec à Rome en 2013.

L’association Santez Anna Gwened est cette structure qui a notamment travaillé au collectage et à la transmission des cantiques bretons, par l’édition des cassettes, CD et recueils Gloér de Zoué (chant et harmonisations pour orgues). Cette transmission, Jean-Jacques y a travaillé aussi via la version 2.0 de ces recueils : le site An overenn Santel.

Mais l’un des derniers chantiers important auquel a activement participé Jean-Jacques dans le cadre de la commission diocésaine est l’adaptation d’une partie du missel romain – plus exactement d’une partie de l’ordo missae – au parler vannetais. Cette adaptation au plus proche du texte romain est une initiative pastorale temporaire et transitoire en attendant la publication en breton du Missel Romain via la commission interdiocésaine.

C’est donc avec tristesse que le Père Ivan Brient, vicaire général du Diocèse de Vannes, nous a fait part de son décès. La commission diocésaine pour la pastorale du breton, dont je fais moi-même partie, s’associe pleinement à la peine d’Agnès son épouse, de toute sa famille et de ses amis.

Trugarez deoc’h, Jean-Jacques, evit al labour braz ‘peus graet evit Doue ha Breizh, hag evit sked santez Anna. Pediñ a rimp evidoc’h hag ho tiegezh, ha kendalc’hiñ a rimp al labour kroget a-gevred. 

Les funérailles auront lieu en l’église de Plouhinec le samedi 17 octobre à 10h30

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

bougie allumée

LES HYMNES BRETONS DE LA FETE DES MORTS & DES FUNERAILLES

Les Bretons ont toujours eu une «relation intime» avec la Mort, non pas par un penchant morbide douteux, mais par une lucide conscience que leur «fin dernière», le futur « bien-être » de leur âme était une affaire trop sérieuse pour la négliger.

Chapel sant leonard, an oferenn e brezhoneg.

[Ploemeur] Messe en langue bretonne le 16/10/2020

La messe mensuelle en langue bretonne se tiendra comme d’habitude. Toutefois, COVID oblige, l’accès à …

Un commentaire

  1. Je viens d’apprendre la triste nouvelle du décès de Jean-Jacques LE FLOC’H ce mercredi 14 Octobre 2020. J’ai un bon souvenir d’Agnès et Jean-Jacques que j’ai beaucoup fréquenté lors de nos études à l’Institut Supérieur Agricole de Beauvais. J’avais eu l’occasion de passer les voir à Plouhinec où j’ai été informé de leurs devenirs professionnels, sportifs et religieux. A cette occasion, j’avais été heureux de retrouver Claude FIACRE, ancien de Saint-Ilan.
    Je présente toutes mes condoléances à Agnés et leurs enfants et les encourage dans l’espérance.
    Jean-Louis JESTIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *