Saints bretons à découvrir

[PONTIVY/ PONDI] Pardon de Notre-Dame de Joie les 13, 14, et 15 septembre 2019

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

En 1696, l’abbé Claude Marquet alors recteur de la paroisse de Pontivy, fit un voeu à la Vierge Marie, stoppant une épidémie qui décimait la population depuis 1690.

Après que la population se soit sans succès adressé à Saint Ivy, le recteur se tourna vers Notre-Dame de Joie dont la statue se trouvait à la chapelle du Gohazé, en Saint-Thuriau. Pontivy était – selon Ogée – encore une trève de Cohazé. Elle passa sous le Concordat dans la paroisse de Saint-Thuriau.

Le recteur organisa une procession solennelle en son honneur et promit, si son voeu était exaucé, de renouveler la procession tous les ans et de consacrer à Notre-Dame de Joie une lampe d’argent, qui resterait perpétuellement allumée. Et l’épidémie cessa. Le Bulletin de la Société Polymatique de 1860 et 1886, rapporte Jean-Yves Cordier sur son blog, écrit ainsi qu’à l’arrêt brutal de ces épidémies de Pontivy après un vœu prononcé le 11 septembre 1696, on offrit une lampe d’argent à Notre-Dame de Joie à l’église de Pontivy et  on organisa des processions dans toute la ville, et même à la chapelle de Cohazé, « dont les malheurs de la cité rappelèrent le souvenir. » « Ces processions, approuvées par un mandement de l’évêque de Vannes de 1697, se répétèrent tous les ans à pareille époque. »

Depuis, le pardon a lieu chaque année. Le week-end prochain aura lieu la 323ème édition de cet événement. Notons la grande procession samedi soir après la messe de 20h (avec orgue et bombarde) et la messe de dimanche animée par les Kaloneù Derv Bro Pondi (avec là aussi orgue et bombarde).

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Gouel Sant Erwan laouen d’an holl ! Belle fête de Saint Yves à tous !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Ce dimanche 19 mai 2024, même si …

Un appel au don pour restaurer Sainte Anne-la-Palud

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Le passant ou le promeneur l’aura remarqué …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *