Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Retour sur le Pèlerinage des bretonnants / Perhinded ar Vrezhonegerion (28 avril 2019)

Retour sur le Pèlerinage des bretonnants / Perhinded ar Vrezhonegerion (28 avril 2019)

Le site du Diocèse de Vannes vient de publier un article sur le Pèlerinage des Bretonnants qui a eu lieu hier. Nous le reprenons ici, mais vous pouvez le retrouver en totalité avec photos via ce lien :

Uilleann Pipe, harpe celtique, et cantiques bretons ont égayé la célébration présidée cette année par le père Jean-Yves Le Saux. « Mes parents parlaient le breton, j’ai été baigné dans cette culture, même si je ne le parle pas couramment » avoue-t-il. Mais toute la messe et une partie de l’homélie furent dites en breton ! Et la centaine de participants, particulièrement recueillie, a pu chanter haut et fort, avec toutes ses tripes nous a-t-il semblé – est-ce la langue bretonne qui veut cela ?  :

Alleluia ! Inour de Zoué
Kãnam ihuél ged leùiné :
Deit é Jézus biù ag ar bé !

Alléluia ! Honneur à Dieu
Chantons à haute voix et avec joie :
Jésus est ressuscité!

« Le pèlerinage des bretonnants, c’est une co-organisation entre ceux qui sont à l’origine de ce pèlerinage, et l’Académie de Musique et d’Arts Sacrés, qui est maintenant partie prenante avec les classes de musique traditionnelle développées depuis quelques temps« , explique Glenn Gouthe, professeur de Uilleann pipe, amené à reprendre le flambeau du pèlerinage. « L’idée c’est de faire participer les élèves« . Que ce soient ceux de l’ADMAS pour la partie musicale, ou ceux du collège sainte Anne en filière bilingue en lien avec le parcours langue et culture bretonne de l’Académie (chants, danses, théâtre et culture bretonne) pour les lectures de la messe en breton. Les jeunes investissent le pèlerinage, pour la plus grande joie des participants ! « Ils vivent ainsi un moment fort, car la plupart ne vont pas à la messe« … et découvrent une autre expérience du breton : celle de la Foi déclinée en langue traditionnelle – Feiz & Breizh !

Il ne s’agit pas tant de ressortir les costumes traditionnels, lors de ce pèlerinage des bretonnants, que de montrer que l’on peut, encore aujourd’hui,  parler breton dans la vie courante, et « assister à une célébration en habit du XXIème siècle« , continue Glenn Gouthe. « L’objectif est principalement d’avoir une célébration en breton, ce qui est encore assez rare dans le Morbihan. » « Il y a des personnes qui viennent de tout le diocèse »,  explique le professeur. Heureusement il existe un site internet qui recense  les manifestations cultuelles en langue bretonne en Bretagne, et met ainsi ces informations à la disposition de tous : Ar Gedour.  Et dans le diocèse, un prêtre est dédié à la pastorale du breton, le père Yvan Brient, vicaire général, qui célèbre la messe en breton quand il le peut…

Nouveauté du pèlerinage cette année : un moment festif sur le parvis de la basilique avec les élèves de la classe de bombarde de l’ADMAS. Les danseurs ont martelé le sol du parvis, sous un ciel gris mais avec joie, clôturant ainsi la rencontre 2019. Rendez-vous est donné l’année prochaine. « Madame » Sainte Anne, gardienne des bretons, n’a pas fini de les voir en ce lieu !

Intron Santéz Anna, gouarnet ho Pretoned.
Goulennet dreist peb tra, ma veint fidél berped

Madame Sainte Anne, garde tes bretons
Demande surtout qu’ils soient toujours fidèles

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Bro Leon -E BREZHONEG- (vidéo)

Kolaz Graignic vous présente ici un nouveau pays traditionnel, le Bro léon! De l’antiquité à …

“Tan-Gwall e Pariz”, une gwerz sur l’incendie de Notre-Dame de Paris

Nous vous partageons ici avec l’aimable autorisation de l’auteur une gwerz composée à l’occasion de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *