Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Chronique des Saints > [CHRONIQUE DES SAINTS BRETONS] Sant Aman

[CHRONIQUE DES SAINTS BRETONS] Sant Aman

Statue du Moine Amand – Saint-Amand-les-Eaux

Fête : 13 septembre

De la vie de saint Aman nous n’ avons pas de relatio qui le concerne personnellement. Au Pays de Galles, à l’ époque normande, on connaissait sous ce nom un archevêque de  Ménévie, l’ un des successeurs tardifs de saint Dewi dans cette province du sud-ouest du Pays de Galles.  Mais ce ne peut avoir été le saint armoricain :   Amandus est donné comme prédécesseur de Melaine sur le siège de Rennes (Troisième Vita de s. Melaine) c’ est à dire au 5ème siècle. Mais à Rennes l’ existence d’ un évêché territorial avant Melaine est  fort  douteuse. Aman peut  avoir été  évêque sans diocèse délimité.

La toponymie galloise a conservé son nom à Aberaman, Cwmaman, Treaman dans les montagnes du secteur d’ Aberdare, et  à Ammanford, Brynaman, Pontamman et Glanaman  au sud des Montagnes Noires au nord de Abertawe (Swansea). Ces deux groupes de noms de lieux semblent indiquer que Aman  était l’ inspirateur d’ une congrégation qui avait dispersé des ermitages ou de petits monastères .

En Bretagne orientale  Aman est  le patron de la paroisse de Cournon (56),  au nord de Redon, et de celle de  Trimer (35).  Son nom se trouve dans Amanlis “Cour d’ Aman”   et dans celui de Tramain (35) (de *TrevAman). Il est honoré à Pléchâtel et a une chapelle à Brehily en Pipriac. .

Nous avons aussi  St-Amand dans la paroisse d’Avessac, grand conservatoire de saints bretons,  qui garde notamment  la mémoire de saint Dewi,  à 13km au sud de Cournon.

En Bretagne centrale  il est connu comme St-Amand en Paule et St-Daman en Haut-Corlay.

En  Cornouaille sa chapelle de Loc-Amand en La Forêt-Fouesnant est tombée en ruines  et plus à l’ est  le nom de Plaçaman en Moëlan  témoigne d’ un lieu de culte.

A l’ Ile de Groix le vallon de Kermousouet a toujours sa fontaine, Feutan an Sant Aman,  mais n’ a plus de chapelle.  A 15km au nord, sur le continent, on a  St-Amand en Quéven.  En St-Nolff (56) il a donné son nom, outre à  un village, à un ruisseau. Il se peut qu’ il ait appartenu à la congrégation de  saint Dewi  et donc à l’ observance des “Aquatistes“”, qui pratiquaient les bains rituels quotidiens, ceci  expliquant  le voisinage des noms qui le rappellent avec des cours d’ eau (Glann-Aman est “rive d’ Aman”, etc.). En Cornouaille et Vannetais son culte  pourrait  avoir  une  en relation avec  la congrégation de saint Gworthiern de Kemperlé, lui aussi aquatiste,

À propos du rédacteur Alan Joseph Raude

Linguiste, historien et hagiographe, il a notamment publié des ouvrages sur l'origine géographique des Bretons armoricains et sur l'histoire linguistique de la Bretagne.

Articles du même auteur

Klervi

Santez Klerwi – Sainte Klervi

Sainte Klerwi fait partie des mystères de Landevennec. L’hagiographe de Gwennolé, Gwordistein, abbé uniate de …

TRO-BREIZH : origine et environnements

Le nouvel essor du Tro-Breizh témoigne du besoin largement ressenti de repères traditionnels enracinés. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *