Saints bretons à découvrir

Donatien Laurent est décédé : aet eo en tu all d’ar vuhez…

L’ethnologue Donatien Laurent (1935-2020) est décédé cette nuit du mardi 24 mars 2020 au mercredi 25 mars 2020.

Né en 1935 d’un père brestois et d’une mère nantaise, Donatien Laurent,  fut l’un des grands spécialistes de la littérature orale du breton et considéré comme une référence par beaucoup. Il a fait partie du mouvement scout breton Bleimor à Paris dont il fut l’un des premiers cadres. Il intégrera, à la suite de son frère Loeiz, le bagad Bleimor, dont il en deviendra penn soner. Homme de grande foi, Lizig Géraud dira de lui “qu’il était un des rares scouts Bleimor a être resté dans l’idéal Bleimor”.

 

A l’origine d’un élan majeur à la recherche sur la culture bretonne.

Donatien Laurent a été directeur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et ethnologue. Il fut à l’initiative de la création du département d’ethnologie à l’Université de Brest. Membre du CRBC (Centre de recherche bretonne et celtique) au tout début de sa création et dont il a été le directeur de 1987 à 1999, il a donné un élan majeur à la recherche sur la culture bretonne. Ses recherches sur le Barzaz Breiz ont éclairé les connaissances sur la littérature orale en Bretagne et en Europe. Citons aussi son enquête sur la gwerz Pardon Sant Fiakr sur le sujet de la mort de Louis Le Ravallec, gwerz collectée par Hersart de La Villemarqué (cf ci-dessous) ou encore son travail sur le calendrier celtique et sur la Troménie de Locronan.

A la suite de ce travail sur le Barzaz Breiz, Eva Guillorel et Donatien Laurent auront pu travailler, en lien avec l’un de nos collaborateurs – Youenn Caouissin – propriétaire de ce fonds, sur le Barzaz Bro Léon, initié en 1905 par l’abbé Yann-Vari Perrot.

 

Une personne réputée et estimée

A 85 ans, après une vie remplie couronnée par la remise du collier de l’hermine qu’il avait reçu en 2010 pour son apport magistral à la connaissance de la culture bretonne dans sa profondeur historique et à sa diffusion, il s’est éteint la nuit dernière durant son sommeil. Il laisse un héritage important qui a permis des avancées notables et remarquables pour la reconnaissance de la matière bretonne, comme l’a rappelé l’Institut Culturel de Bretagne dans un communiqué. Roland Becker témoigne  ainsi sur Facebook : “Merci Monsieur Laurent de m’avoir tant épaulé pour analyser la culture orale et la tradition musicale en Bretagne. Merci encore de m’avoir aidé à mieux comprendre le répertoire des sœurs Goadec et remonter aux origines des fameuses Gousperoù ar raned “.   De nombreuses personnes ont pu comme Roland Becker le croiser et travailler avec lui. Et c’est sans aucun doute que ses funérailles auraient vu venir une assemblée importante, si les conditions actuelles du confinement dû à l’épidémie n’imposaient pas des obsèques dans la stricte intimité.

Aet eo da ganañ Gwerz an ene reizh…

Alors, tout en lui disant un Kenavo a galon, nous ne pouvons que rappeler cette oeuvre qu’il a composé et issue du répertoire du bagad Bleimor – Gwerz an ene reizh – oeuvre reprise et adaptée avec brio par Alan Stivell dans son album 1Douar sous le titre Aet on, chanté ici par Gwendolenn Caouissin-Clodoré (petite-fille de Perig et Lizig Géraud-Keraod) lors des obsèques d’Alan J. Raude :

Aet on ‘tu all d’ar vuhez
Da heul ma hent evidon me
Ganeoc’h tud holl e joman
Breman ha da viken

Beauty of the things around here
To you a litle I would offer
The brightness of the light
But love you in mind only I can, only can I.

N’ouelit ket n’omp ket disrann
Emaon e C’Hwezh an Hollved
Heb aon na poan a-gevret
Bepred e vimp unvan

Beauty of the things around here
To you a Little I would offer
The brightness of the light
But love you in mind only I can, only can I

Kaer, kaer an traoù dre aman
Deoc’h un tamm dioute ‘ginnigfen
Sklaer, sklaer ar gouloù dre-man
Nemet ho karout e c’hellan

Qui a tué Louis Le Ravallec ?

Retrouvez ci-dessous le film réalisé par le réalisateur Philippe Le Guilloux “Qui a tué Louis Le Ravallec” aimablement mis à disposition par l’auteur en hommage à Donatien Laurent.

Qui a tué Louis Le Ravallec ? from Carrément à l’Ouest on Vimeo.

Add du 26/03/2020 : Réaction d’Alan Stivell

Hier est parti Donatien LAURENT. Dec’h e aet Donatien d’an Anaon.
C’est une douleur pour toutes les personnes au fait de la culture bretonne et de toutes les cultures, dans leur aspect oral et traditionnel. Encore plus à tous ceux, toutes celles qui l’ont fréquenté. Poanius eo evit an dud a sevenadur, tomm ouzh hini ar bobl dre amañ ha pep-lec’h, hag evit ar re o deus bet ar chañs da gejañ gantañ.
Une personne qu’on ne pouvait qu’aimer. Un den karet gant an holl. 
Chez lui, science rimait avec humilité et gentillesse extrême. Un den ken gouiziek ha koant.
Au début des années 50, ma famille et moi-même sommes entrés dans le cœur de la communauté bretonne de Paris, grâce à la famille de Donatien (Kêr-Vreizh, Bleimor).
Le revoir notamment au CRBC à Brest était un plaisir immense, un enrichissement.
E welet adarre er c’hKEBK ha lec’h all a oa ur blijadur divent hag ur binvidigezh.
La perte de Donatien est grande pour le peuple breton, pour le monde de la science et la culture. Mais pour moi, pour nous, c’est avant tout celle d’une personne merveilleuse que nous aimions tant. Ur c’holl bras eo evit pobl Vreizh, evit bed ar skiant hag ar sevenadur. Met evidomp-ni eo koll un den burzhudus a garemp kalz.
Kenavo en Tir-na-nOg Donatien !

Laissez un mot sur le livre d’or de l’ICB

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[LANGUIDIC] Pardon de Notre-Dame des Fleurs ce dimanche 5/07

A Languidic, la messe du pardon de Notre Dame des fleurs aura lieu exceptionnellement dimanche …

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5 a viz Gouere

A-benn disul e vo lidet an oferenn en hor yezh penn-da-benn da 10e30, e chapel …

Un commentaire

  1. Beaucoup d’âme dans ce chant, tant dans les paroles que dans l’interprétation très priante de Gwendolenn.

    A galon ganeoc’h Donatien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *