Saints bretons à découvrir

QUEVEN : La famille Le Roux reprend la ferme de la Trinité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

le roux, quevenUn projet bio et breton

Vincent Le Roux est tombé dans l’agriculture tout-petit. Ses grands-parents tenaient une ferme à Riantec. L’idée de reprendre le flambeau était une évidence, mais, dans les années 80, se lancer avec un projet de petite exploitation, en mode bio, n’était pas vraiment encouragé.

Depuis, les choses ont évolué. Vincent s’est tourné, un temps, vers l’enseignement avec une nette préférence pour le breton. Un goût partagé par son épouse Gwenn. Il a aussi suivi des formations à la chambre d’agriculture du Morbihan et rencontré des éleveurs.

L’opportunité de s’installer à Quéven s’est présentée et la famille a rejoint la ferme de la Trinité en août 2013.

 

Vive la bretonne pie noir !

L’élevage de vaches laitières est l’une des activités de la ferme. Le choix s’est porté sur la bretonne pie noir, « première race dans les années 50, la bretonne pie noir a failli disparaître dans les années 70, explique Vincent, un plan a permis le sauvetage de la race ». Pourquoi la préférer à la holstein, plus performante en production de lait ? « Pour conserver un patrimoine et faire la promotion de produits traditionnels comme le gwell. »

Quatre vaches sont arrivées à la ferme de la Trinité il y a quelques semaines. Une arrivée attendue et pas simple, le cheptel est très contrôlé par des associations comme l’Union bretonne pie noir (UBPN).

 

Oeufs frais et confitures

Pour l’instant, une cinquantaine de poules ont investi les lieux. À terme, il y en aura 200. L’idée, là aussi, est de défendre les produits de Bretagne avec le projet d’élever des coucous de Rennes.

L’heure est à la production d’oeufs frais qui sont vendus sur place le mercredi et le vendredi, de 17 h à 19 h.

La ferme de la Trinité propose aussi des confitures (fruits rouges, rhubarbe), du jus de pomme, confectionnés avec le service d’aide par le travail d’Hennebont.

La gamme va s’élargir avec des produits laitiers : gwell, fromage blanc, lait cru, crème aux oeufs, fromage affiné.

La ferme de la Trinité reprend ses activités basées sur une taille raisonnable de l’exploitation et la valorisation des produits. Le modèle économique de la famille Le Roux.

Pour les contacter : 09 66 12 24 45

Pour en savoir plus,  rendez-vous sur www.races-de-bretagne.fr

 

Note d’Ar Gedour : Vincent et Gwenn sont à l’origine du renouveau du pardon de Locjean à Riantec et sont impliqués dans la vie spirituelle et culturelle bretonne, faisant notamment partie des Gedourion ar Mintin. 

 

Source : Ouest-France 4/03/2014

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

Un commentaire

  1. gourhemennou ha kalon vad,mignoned! Ra vo puilh grasou an Aotrou Doue warnoc’h!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *