Saints bretons à découvrir

Le calvaire de Plougastel Daoulas

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Naissance et renaissance d’un monument emblématique

L’an passé, l’illumination de ce magnifique calvaire a été filmé et à donné lieu à de magnifiques images (vous pouvez en visionner des photos dans l’album ci-contre à gauche). Le spectacle de Plougastel évoque de manière romantique les pires heures de la paroisse puis de la commune en traitant de l’épidémie de peste de 1598, à l’origine de la construction du calvaire monumental et des destructions qui touchèrent la commune lors de la 2nde Guerre Mondiale. Présenté par le seigneur de Kerrerault (interprété par le conteur Patrick Ewen) qui aurait commandité ce monument en qualité d’ex-voto, le calvaire est revisité depuis sa création jusqu’à nos jours. Il fait ainsi apparaître tour à tour les images des bombardements, de la reconstruction et de la mise en couleur. Telle la devise « Mervel Da Veva » du Sieur de Kerrerault, mourir pour vivre, ce spectacle invite de manière émouvante à revivre la naissance et la renaissance d’un monument devenu l’emblème d’un territoire.

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

le-pardon-de-sainte-barbe-perdu-de-sa-ferveur

LE 30 JUIN 2024, LE PARDON DE SAINTE BARBE AU FAOUËT INNOVE

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minIl y a un an, je lançais « Booste …

chapelle saint leonard ploemeur

[Plañvour / Ploemeur] OFERENN E BREZHONEG | MESSE EN BRETON du 21/06/2024 ✝️

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Evel kustum, an trivet gwener ar miz, …

Un commentaire

  1. La Bretagne aux milles clochers, sublimée par tous ces calvaires, est un remarquable témoignage de foi que nous devons pas seulement comtempler, mais faire vivre et rayonner. Les « 7 calvaires » participent merveilleusement à ce rayonnement, dans le sens littéral comme dans le sens figuré…
    Par nos actions à tous, même infimes, ces monuments peuvent alors devenir « pierres vivantes » et ne pas être seulement attractions touristiques.
    Merci à « ar gedour ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *