Saints bretons à découvrir

LES PIERRES VIVANTES DU NOUVEAU TEMPLE

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Ce matin Place St.Pierre, le Pape François a consacré la catéchèse de l’audience générale au Temple comme image du mystère de l’Eglise. Ce mot, a-t-il dit, évoque un grand édifice, le Temple de Salomon, lieu de rencontre avec Dieu et lieu de prière renfermant l’Arche d’Alliance dans laquelle étaient enfermées les Tables de la Loi, la manne reçue au désert et la Verge d’Aaron. Ceci indiquait que Dieu était en permanence présent parmi le peuple dont il accompagnait et guidait le chemin. Ce qui était préfiguré dans le Temple de Jérusalem. L’Esprit Saint l’a réalisé dans l’Eglise, maison de Dieu, espace de sa présence… Si le Temple avait été construit de mains d’hommes pour offrir une demeure à Dieu”, celui-ci s’est construit par dans l’Incarnation une habitation pour vivre parmi nous.

Comme l’écrit Jean, “le Christ est le temple vivant du Père. Il construit sa maison spirituelle, l’Eglise, avec les pierres vivantes que nous sommes. Ceci veut dire que nous sommes l’Eglise, le peuple de Dieu… N’est-ce pas magnifique que nous soyons les pierres vivantes du Temple, nécessaires et toutes étroitement unies au Christ qui est la pierre d’angle!… Nous sommes tous utiles à l’édification de ce temple spirituel. Certains diront que le Pape n’est pas leur égal. Mais c’est faux, je ne suis qu’un de vous parmi vous, frère parmi les frères… C’est l’Esprit qui, par ses dons, dessine la variété et la richesse de l’Eglise… Mais elle n’est pas un mélange de choses et d’intérêts, mais le Temple de l’Esprit dans lequel Dieu opère et dans lequel chacun de nous est une pierre vivante de par son baptême. Cela signifie que personne n’est inutile dans l’Eglise, ni secondaire ni anonyme. Le fait de tous constituer l’Eglise nous pousse à réfléchir sur le fait que si une pierre manque, il manque à l’édifice une partie de sa beauté… Mais comment vivons nous cet être Eglise? Nous sommes des pierres vivantes ou des pierres fatiguées, démotivées ou indifférentes ? Qu’il y a t’il de pire qu’un chrétien dans cet état d’esprit ! Le chrétien doit être joyeux de l’être, vivre la beauté qu’est d’appartenir à l’Eglise. Alors sommes nous ouverts à l’action de l’Esprit afin de participer à la vie communautaire, ou bien prétendons nous avoir trop à faire pour nous occuper de ce qui ne nous regarde pas ?… Que Dieu nous accorde donc sa grâce et la force de rester fortement unis à la pierre angulaire qu’est le Christ, de vivre la vie de l’Eglise… Animés par l’Esprit Saint, nous resteront à jamais les pierres vivantes de son Eglise”.

Source : VIS 28/06/2013

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Les saints qui guérissent en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minDepuis des centaines d’années, des dizaines de générations …

[ROME] Messe à St Yves des Bretons ce jeudi 22 février 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minSi vous êtes à Rome en ce moment, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *