Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Sur les chemins de France : Sentiers d’histoire et de légende

Sur les chemins de France : Sentiers d’histoire et de légende

Sur les chemins de France : Sentiers d'histoire et de légende Bernard Rio a encore frappé ! Cette fois ci avec la complicité de Bruno Colliot en qualité de photographe… Le bel ouvrage qu’ils ont commis ensemble est consacré à des balades qu’ils ont du faire en commun, vraisemblablement, sur les chemins de France.

Ils ont ainsi parcourus de conserve un bon nombre des sentiers d’histoire et de légendes qui parsèment notre vieux et beau pays …

Saviez- vous que le mot français « sentier » vient directement du breton « hent » que l’on prononce avec une aspiration bruyante en pays vannetais qui est celui des auteurs ?

Ainsi, nos deux compères bretons ne sont-ils pas vraiment des « viators », de ceux qui font la route, la « via », puisqu’aussi bien ils empruntent des chemins tout tracés certes mais qui ne s’ouvrent qu’aux connaisseurs, les vrais.

Et c’est cette science que fort gentiment ils nous font partager au fil des pages de ce beau livre, en nous invitant à aller sur place vérifier de nos pieds et de nos yeux la véracité de leur témoignage.

37 balades en 37 chapitres qu’il n’a pas été plus aisé d’écrire que de parcourir et photographier.

Ah certes, ils n’ont pas été partout ! Attendez la suite, le 2° tome.

Ne soyez pas trop pressés : pour l’heure goutez tranquillement les promenades qui vous sont proposées.

Après la Bretagne et l’Alsace, le midi, de la vallée des Merveilles en Mercantour sur le GR 52 bordé de mélèzes givrés à proximité du sommet de l’Authion comme le montre la photo de couverture, à la celle de la Vézère magdalénienne en Dordogne avec en prime la barrière des Pyrénées. Le Nord et la Normandie avec l’abbaye de Jumièges en Seine-Maritime qui orne également la couverture, un petit tour en Beauce, à Chartres, bien sûr, et en Poitou sur les traces de la fée Mélusine puis cap à l’est, en Bourgogne et dans le Jura où sévit la guerre des boutons qui vaut bien la picrocholine vécue sur les bords de la Vienne.

37 promenades, aussi différentes les unes que les autres, qui vous feront voyager toute l’année à raison de 3 par mois … Il n’y a pas, en effet, que le Tro-breiz la première semaine d’août et, pour les plus sportifs, le camino de Saint Jacques de Compostelle le reste de l’année. (A noter que la dernière photo du livre, celle du bas de la page 219, due à l’objectif de Bernard Rio lui-même, a été prise le mercredi 31 juillet 2013. J’y étais.)

Pas vraiment des promenades, d’ailleurs, plutôt des parcours initiatiques qui vous feront perdre pieds rapidement pour peu que vous y preniez goût.

Un peu comme avant vous, l’américain Mortimer Linskey dont le parcours thérapeutique a été raconté par le romancier Tomas Turner aux éditions  Balland (Paris 2017, 340 pages, 20 €). Mais ça c’est un roman !

Tandis que les pas et l’objectif photo de Bernard Rio et de Bruno Collet, ça c’est du vrai, du concret, de la souffrance ressentie et partagée, oui Monsieur !

Bon ! Ils auraient pu pousser après le chinonais, vers la Touraine et le Berry où l’on trouve aussi du bon vin, même s’il ne vaut certainement pas le gamay des vignes ni la table du château du Coudray-Montpensier à Seuilly (pages 190/191)

Leurs pas les auraient sans aucun doute menés sur les traces de leur saint patron, en plein milieu de la Sologne à Saint Viâtre, petite commune du Loir et Cher qui doit son nom au viator qui s’est fait ermite et dont la fontaine qu’il a fallu déplacer lors de la mise en place de l’autoroute A20 entre Orléans et Vierzon, perpétue la mémoire.

Mais, ça, c’est pour le prochain numéro !

Pour l’heure, un très beau cadeau à s’offrir ou à se faire offrir, voire même carrément à offrir à l’occasion des fêtes de fin d’année au cours desquelles se préparent les grandes vacances d’été.

 

Je commande le livre

De Bernard RIO, photographies de Bruno COLLIOT : « sur les Chemins de France, sentiers d’histoire et de légendes », éditions Ouest-France, octobre 2017, 220 pages, format A4, couverture cartonnée, 35 €

 

À propos du rédacteur Yves Daniel

Avocat honoraire, il propose des billets allant du culturel au théologique. Le style envolé et sincère d’Yves Daniel donne une dynamique à ses écrits, de Saint Yves au Tro Breiz, en passant par des chroniques ponctuelles.

Articles du même auteur

dimanche de l'Avent

1° dimanche de l’Avent à Quistinic

Avent et non pas avant : « advenientus » et non « ante » En voici l’antienne, chantée en latin …

Retour sur le 29° salon du livre de Riantec, le dimanche 19 novembre 2017

J’y étais, non pas en qualité de visiteur, comme les années précédentes, mais comme invité, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *