[TRADITIONS] Sul Fask / Dimanche de Pâques en Bretagne morbihannaise

Sul Vask, le dimanche de Pâques, était marqué dans les villes par une distribution d’oeufs durs peints en rouge. On se débarrassait ainsi par des cadeaux des quantités innombrables d’oeufs que l’on avait mis de côté pendant le Carême.

Dans le Pays de Port-Louis, on faisait une omelette au déjeuner et, le soir, les yeux bandés, chacun s’essayait à casser les coques à l’aide d’un bâton.

Au XVIIIème siècle, le lundi de Pâques, à Pontivy, le peuple précipitait dans le Blavet les poissonniers qui leur avaient servi la “viande de Carême”. Le lendemain, on courait la quintaine : les nouveaux mariés, traînés par les rouleurs de vin sur un charriot léger, devaient sans tomber rompre trois lances contre un poteau planté sur la place du Martray. Mais, quintaine et saut des poissoniers etant redevances féodales, ne survécurent pas à la nuit du 4 août 1789.

Extrait de “En Bretagne morbihannaise” (Buffet)

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

skol ar pardonioù

Découvrez SOS PARDONS / SKOL AR PARDONIOU

Une page facebook pour aider les organisateurs de pardons à maintenir ces événements vient de …

distanciation physique

[COVID19] La reprise des cultes publics officiellement autorisée dès ce samedi

Ca y est !  Les cloches sonneront-elles à toute volée à travers la Bretagne et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *