Saints bretons à découvrir

Un « dictionnaire historique de la langue bretonne » de 8.000 pages

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

C’est un ouvrage qui va faire date. Martial Ménard, le président d’honneur du Salon du Livre en Bretagne, a présenté un dictionnaire de près de 8.000 pages et 60.000 références. Le fruit de 40 ans de travail d’un linguiste acharné, nous rapporte France Bleu Armorique

« Le président ne peut pas venir les mains vides » ironise Martial Ménard, le président d’honneur du salon du livre de Carhaix. Il y a quelques années, le linguiste avait déjà présenté à ce même salon son fameux dictionnaire Breton-Français/Français-Breton. Le Quimpérois récidive avec la présentation ce dimanche 25 d’une oeuvre de plus grande envergure encore. 

« Là je viens non pas avec un dictionnaire papier mais un site internet, recensant 60.000 mots et représentant près de 8.000 pages, résume le féru de la langue Bretonne. C’est un site où l’on trouvera essentiellement un dictionnaire historique de la langue bretonne. Il permet de connaître l’apparition du sens des différents mots de la langue bretonne du Moyen-Breton (11ème siècle) jusqu’à nos jours avec tous les différents sens. Sens propre, sens étendu, sens figuré, les emplois grammaticaux, le tout donné par ordre d’apparition chronologique. »

 

« Il permet de connaître l’apparition du sens des différents mots de la langue bretonne du Moyen-Breton (11ème siècle) jusqu’à nos jours », dit Martial Ménard

 

Martial Ménard travaille sur ce dictionnaire depuis près de 40 ans. Depuis la lecture « d’une lettre de Roparz Hemon à son éditeur concernant son dictionnaire historique de la langue Bretonne« . Dans cette lettre, son éditeur lui demandait si il n’avait pas « des notes pour compléter son dictionnaire en vue d’une réédition ».Roparz Hemon, alors âgé de 78 ans, lui avait répondu « qu’il ne fallait pas simplement le compléter mais reprendre tout son travail. Moi, à l’époque la jeunesse, je l’avais, la santé, je l’avais, le temps, j’en avais, et je me suis attelé à la tâche », explique sans orgueil le Quimpérois. 40 ans plus tard, il propose donc le fruit de ce travail de Titan. 

Ce dictionnaire ne sera pas édité sur papier. Il restera donc « vivant et pourra être complété ». Il sera en plus couplé d’un dictionnaire centré sur le Moyen-Breton et s’appuyant sur les travaux des _ »plus grands linguistes comme Emile ErnaultRoparz Hemon ou encore Gwennole Le Menn« ._ 

Le site internet s’appellera « Devri » sera mis en ligne en fin d’année mais a été pré-présenté au Salon du Livre en Bretagne de Carhaix ce dimanche 25 octobre 2015.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Replay de la messe du 15 août 2022 depuis Sainte Anne d’Auray.

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minEn ce lundi 15 août, l’Église fête l’Assomption de …

La Troménie de Marie au Pardon de Notre-Dame de Rumengol

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minRumengol est un sanctuaire diocésain dédié à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.