Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Un prêtre vous répond : “Des amis ont communié sans avoir été baptisés…”

Un prêtre vous répond : “Des amis ont communié sans avoir été baptisés…”

Une nouvelle rubrique a vu le jour sur AR GEDOUR sous le titre « Un prêtre vous répond / Respont a ra ur beleg deoc’h » : il suffit à nos lecteurs de nous poser une question, et Tad Kristof, prêtre ayant nouvellement intégré l’équipe de rédacteurs, y répond. Parfois, d’autres prêtres sont sollicités pour répondre à vos questions. Seul votre prénom (ou pseudonyme) apparaît sur la réponse, de manière à garder votre anonymat.

“Je suis allé à la messe avec des amis non-baptisés. Souhaitant leur faire découvrir la messe, je n’ai pas pensé leur dire de ne pas aller communier, et mes amis y sont allés. Qu’est-ce que je dois leur dire, sachant qu’ils n’auraient pas dû communier ?” – Alex

 

Alex, c’est en effet très embarrassant  !
Comment se fait-il que vous n’ayez Rien pu dire ou faire entre le banc et le célébrant qui donnait la communion ?
Pour autant le vrai sacrilège est dans l’intention. S’il n’y a pas eu désir d’offenser Dieu la faute est réelle sans être extrême.
Le célébrant n’a pas deviné leur situation et vous, je suppose, étiez peut-être devant.
En revanche, il faudra leur dire, surtout s’ils sont conduits à retourner à la messe.  Vous le ferez avec la délicatesse de situation mais il faut veiller à ce qu’ils ne recommencent plus.
Jadis, les non baptisés ne pouvaient assister à la messe et les catéchumènes n’assistaient qu’à la liturgie de la parole.
Jadis, les prêtres étaient plus nombreux et, inséré dans une communauté moins nombreuses ils connaissaient leurs ouailles.
Jadis, la communion était moins banalisée. Savez-vous que la communion n’est obligatoire qu’une fois l’an (canon 920) durant le temps pascal ?
C’est ce qu’on désignait par l’expression : “faire ses Pâques”,
restant sauf le canon 898 qui précise : “les fidèles auront en très grand honneur la très sainte Eucharistie, en participant activement à la célébration du très auguste Sacrifice, en recevant ce sacrement avec dévotion et fréquemment, et en lui rendant le culte éminent d’adoration; …”  
Sûrement la chaîne des responsabilités est complexe et il me semble que la culpabilisation n’est pas loin, or je crois que cet accident regrettable doit servir  :
– De rappel à la prudence fruit du grand respect dû au “Sacrement le plus vénérable … (qui) est le sommet et la source de tout le culte et de toute la vie chrétienne (auquel) les autres sacrements et toutes les œuvres d’apostolat de l’Eglise sont étroitement liés (…) et y sont ordonnés” (can897). Les portiers, en d’autres temps ou dans certains rites, participaient à la vigilance et j’ai vu en Afrique, aujourd’hui, des laïcs chargé de ce rôle.
– D’opportunité pour en parler avec délicatesse mais de façon claire.
Pour vous, Alex, j’imagine que vous en avez déjà parlé au prêtre célébrant, à un confesseur ou/et à un accompagnateur spirituel qui vous auront dit ce qu’il convient de faire en réparation.
Ne doutant pas de la miséricorde du Seigneur Jésus en considérant sa compréhension  face à la cananéenne qui demandait de laisser les “petits chiens manger ce qui tombe de la table” (Matt 15,27, Lc16,21), je vous bénis et vous dis : “Allez dans la Paix du Christ”.

JE POSE MA QUESTION A TAD KRISTOF : 

(vous n’êtes pas obligé de mettre votre nom : un prénom ou un pseudonyme peuvent suffire)

Votre nom / Hoc'h anv (obligatoire / endalc'hus)

Votre email / Ho postel (obligatoire / endalc'hus)

Sujet / Danvez

Votre message / Ho kemennad

ATTENTION : les messages que vous envoyez à cette adresse sont consultés par le directeur de publication d’Ar Gedour et / ou le webmaster, avant d’être envoyés à Tad Kristof. Si vous souhaitez évoquer des questions plus personnelles avec un prêtre nous vous invitons à entrer en contact avec le recteur de votre paroisse.

À propos du rédacteur Tad Kristof

Tad Kristof a été ordonné prêtre en juin 2000. Il a exercé notamment en Afrique où il a créé “Tud a Vreizh” à Libreville. Passionné par la Bretagne, il contribuera à la dimension spirituelle d’Ar Gedour en répondant aux questions qui lui seront posées.

Articles du même auteur

Cène du Seigneur - Jeudi Saint

Un prêtre vous répond : “amour ou charité ?”

“De plus en plus on entend le terme amour remplacer celui de Charité. Que pensez-vous …

baptême

Un prêtre vous répond : “pourquoi ne peut-on pas baptiser notre enfant dans la chapelle de notre village ?”

“Nous sommes en train de nous pencher sur le baptême de notre deuxième enfant , …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *