Saints bretons à découvrir

[COLLIER DE L’HERMINE] La promotion 2014 est connue

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

collier de l'hermineCréé en 1381, l’ordre de l’Hermine est un des plus anciens parmi les ordres militaires et honorifiques en Europe. En 1344, Edouard III d’Angleterre fonde l’ordre des «Chevaliers de  saint George», puis en 1348, celui de la Jarretière. Jean II, en France, crée en 1351 l’Ordre de l’Etoile. En 1430, c’est La Toison d’Or du duc de Bourgogne suivi du Croissant fondé par René d’Anjou en 1448.

 

La fondation de l’Ordre de l’Hermine par Jean IV, duc de Bretagne affirme la prééminence ducale sur l’ensemble de la noblesse et une volonté d’unité autour du souverain. L’ordre présente la particularité d’être ouvert aux femmes et aux roturiers. La première chevaleresse est Jeanne de Navarre, suivie de Jeanne d’Albret, comtesse de Richemont, et en 1447, Isabeau d’Ecosse, duchesse de Bretagne.

Comme tous les ordres de chevalerie, l’ordre de l’Hermine fut aboli à la Révolution française et le dernier collier qui ornait la tombe de Jean IV dans la cathédrale de Nantes, détruit.

 

Le CELIB, puis par la suite l’Institut Culturel de Bretagne, ont repris le flambeau pour continuer à décorer ceux qui se donnent pour la Bretagne.

Une info Ar Gedour : cette année 2014 verra la distinction – le 15 novembre prochain au Château des Ducs de Bretagne (Nantes) – de Philippe Abjean, dont nous parlons régulièrement sur AR GEDOUR et qui voit ainsi son travail reconnu comme important pour la Bretagne. De même,  Jacqueline Lecaudey-Le Guen, Félix et Nicole le Garrec, et enfin Erwann Valérie recevront le collier. A cette occasion, la médaille de l’Institut sera remise au Comité Anne de Bretagne et aux Cahiers de Doléance du XXIème siècle (Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

15 a viz Ebrel : SANT PADERN, ESKOB

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Sant Padern a seblant bezañ bet ganet, …

Messe FLB à Kernascléden le 7 avril 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minAr Gedour vous signale la majorité des messes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *