Saints bretons à découvrir

En Carême, si nous prenions une tranche de cake ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 min

Du cake, en plein Carême, vous n’y pensez pas frère Edouard ? Que faites-vous de l’esprit de pénitence ?

Et pourtant, nous avons besoin de nourrir…notre Foi. Alors, je vous en prie, prenez donc une bonne tranche de cake ! ou plutôt de CEC (Catéchisme de l’Eglise Catholique) !

Notre vie intérieure se nourrit de la Foi de l’Eglise, et le CEC nous en donne une synthèse profonde. Ne le boudons plus !

 

Statut du CEC

Pour le XXème anniversaire de la clôture du Concile Vatican II, saint Jean Paul II décida de convoquer un synode extraordinaire des évêques (c’est-à-dire un synode en dehors de l’ordinaire). A cette occasion, les Pères du synode (à savoir les évêques y participant) demandèrent que soit rédigée « un compendium ou un catéchisme de toute la doctrine catholique ».

Après un travail de 6 années, 9 versions successives, consultation de tous les évêques du monde entier, le Catéchisme de l’Eglise Catholique parut officiellement le 11 octobre 1992 (30ème anniversaire de l’ouverture de Vatican II).

Dans la constitution apostolique « Fidei depositum » le promulguant, saint Jean Paul II déclare : « Le Catéchisme de l’Eglise catholique, que j’ai approuvé le 25 juin dernier et dont aujourd’hui j’ordonne la publication en vertu de l’autorité apostolique, est un exposé de la foi de l’Eglise et de la doctrine catholique, attestées ou éclairées par l’Ecriture Sainte, la Tradition apostolique et le Magistère ecclésiastique. Je le reconnais comme un instrument valable et autorisé au service de la communion ecclésiale et comme une norme sûre pour l’enseignement de la foi. » Plus loin il ajoute : « Je demande donc aux pasteurs de l’Église et aux fidèles de recevoir ce Catéchisme dans un esprit de communion et de l’utiliser assidûment en accomplissant leur mission d’annoncer la foi et d’appeler à la vie évangélique. Ce Catéchisme leur est donné afin de servir de texte de référence sûr et authentique pour l’enseignement de la doctrine catholique, et tout particulièrement pour la composition des catéchismes locaux. Il est aussi offert à tous les fidèles qui désirent mieux connaître les richesses inépuisables du salut (cf. Jn 8, 32). Il veut apporter un soutien aux efforts œcuméniques animés par le saint désir de l’unité de tous les chrétiens, en montrant avec exactitude le contenu et la cohérence harmonieuse de la foi catholique. Le Catéchisme de l’Église catholique est enfin offert à tout homme qui nous demande raison de l’espérance qui est en nous (cf. 1 P 3,15) et qui voudrait connaître ce que croit l’Église catholique. »

Chacun comprendra l’importance fondamentale du CEC, qui reste une mine  d’approfondissements doctrinaux et spirituels. Soulignons par la même occasion la force que donne saint Jean Paul II à ce texte.

 

Un catéchisme ?

Bien entendu, le catéchisme reste …un catéchisme ! C’est-à-dire qu’il n’a pas vocation à tout dire sur toute l’étendue de la Foi, la morale, la pratique catholique en général : ce serait trop long, et quasi impossible à réaliser. Mais il est un résumé – pour adultes s’entend  et j’y insiste – de ce que croit et pratique l’Eglise en ses points essentiels, et tout de même suffisamment développés pour que notre intelligence de la foi grandisse. Il n’y a pas que les enfants ou adolescents qui ont besoin d’être catéchisés. Tous nous en avons besoin, sous peine de rester dans une Foi approximative, ou de faire coexister une Foi comme restée à l’état d’enfance avec un esprit qui s’est développé dans une vie d’adulte confrontée aux défis du moment (cf. He 5, 11-14). Grand alors est le décalage et le risque de décrocher.

 

Un défi de Carême !

Alors, chers amis lecteurs d’Ar Gedour, si nous prenions le temps d’aller chercher dans nos bibliothèques ce si beau livre…si nous prenions le temps de le prendre, de souffler un peu sur sa tranche supérieure afin d’en faire partir la poussière dormante, et d’ouvrir…que découvrirons-nous, sinon le beau trésor de la Foi catholique, si ressourçante et apaisante pour nos âmes en ces temps si tourmentés ?

En nos temps troublés, beaucoup d’esprits ne savent plus très bien où ils en sont, ce qu’est la Foi de l’Eglise et sa pratique morale, sa pratique sacramentelle. On entend tellement de choses, parfois contradictoires d’un lieu à un autre, on lit tellement de choses déroutantes. Comment se repérer dans ce fatras ? Comment être sûr du chemin que je dois emprunter ?

Nous avons un guide sûr et autorisé : ne cherchons pas plus loin.

Naturellement, il ne s’agit de lire tout d’un coup, chacun prend à sa mesure, selon ses besoins. Et plus, si affinité….

Alors, relevons-nous ensemble le défi ?

La prochaine fois, nous analyserons le mystère de la Rédemption dans le Catéchisme de l’Eglise Catholique…En ce temps quadragésimal, ce sera approprié. Saint Carême à tous  !

À propos du rédacteur Frère Edouard Domini

Frère Edouard, religieux et prêtre de la Famille Missionnaire de Notre Dame. Originaire de Bretagne, il est actuellement en mission dans le foyer de Lyon, pour l'apostolat de sa communauté.

Articles du même auteur

Croix-celtique-Saint-Cado

Quel Amour !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 6 minQuelques semaines en arrière, les lectures de la …

A propos de la justification

Amzer-lenn / Temps de lecture : 6 minBientôt nous arriverons à la semaine de prière …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *