Saints bretons à découvrir

Gouel Sant Erwan laouen d’an holl ! Belle fête de Saint Yves à tous !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Ce dimanche 19 mai 2024, même si la Fête de la Pentecôte prime, nous célébrons Saint Yves, patron des Bretons. La fête de la Bretagne s’est retrouvée accolée à la Saint Yves, développée à la manière de la Saint-Patrick de nos cousins irlandais. Les sectateurs de la laïcité essaient depuis plusieurs années de se débarrasser de la dimension religieuse mais le fait reste : Saint Yves est considéré comme patron de la Bretagne.

Le culte pour cet avocat breton est arrivé très tôt et notamment par ses contemporains. Les premières démarches afin d’obtenir la reconnaissance officielle auprès de la papauté sont initiées par le duc de Bretagne Jean III. Le pape Jean XXII donne une bulle en date du 26 février 1330, décrétant l’ouverture d’une enquête sur la vie et les miracles d’Yves Hélory de Kermartin, et nomme à cet effet trois commissaires apostoliques chargés de se rendre sur place pour entendre les témoins. Leur audition de 300 témoins débute le 23 juin 1330 à Tréguier et s’achève le 4 août suivant. Le 4 juin 1331, les procès-verbaux des enquêtes sont présentés en plein consistoire au pape qui nomme, séance tenante, trois cardinaux chargés d’examiner la cause et de préparer la tenue d’un consistoire au terme duquel il donnera sa décision finale. Par acte du 19 mai 1347, le pape Clément VI, canonise officiellement Yves Hélory en l’inscrivant au catalogue des saints et en fixant au 19 mai le jour de la célébration de saint Yves. Le 29 mai 1347, à la levée du corps du saint, sa tête est placée dans un reliquaire et le reste des reliques mis dans un sépulcre que Jean V de Bretagne fait surmonter d’un monument, dans la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier.

Lire notre article Qui est vraiment patron de la Bretagne : Saint Yves ou Sainte Anne ?

Retrouvez aussi le cantique à Saint Yves, ou encore la prière à saint Yves pour les gens de la terre, en vous rendant sur ce lien. Nous vous proposons aussi de découvrir cette chanson nouvellement sortie, dédiée à saint Yves. Ce n’est pas un cantique, mais le titre reprend toutefois la base du cantique traditionnel.

Tout au long de l’année, Ar Gedour travaille au rayonnement de la Bretagne et de sa foi. Aidez-nous à continuer ce travail par un don, aussi modeste soit-il. Trugarez deoc’h !

Pour faire un don, cliquez ici.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Herriwenn, le groupe qui monte

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIl y a de ces groupes qui sont …

[STIVAL] Pardon de St Mériadec ce 9 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe 7 juin, on fête dans le diocèse …

Un commentaire

  1. Gant plijadur bras hon merc’hed vihan Joséfine a zo et bade’et (badezet) d’an 18 a viz Mae e Sant Per e Gwened, trugarezh d’an Ao Marivin ha Gloer (gloar) bras d’a Zoue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *