Saints bretons à découvrir

Herriwenn, le groupe qui monte

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Il y a de ces groupes qui sont comme un souffle sur l’Armorique. Echappé des Monts d’Arrée, le groupe Herriwenn est de ceux-là. Fondé au cœur de la Bretagne, l’ensemble réunit quatre musiciens aux talents et expériences variés. Il vient de sortir un album sous le titre Reuz er fest-noz, disponible sur les plate-formes musicales (Spotify…)

Autant vous dire que les titres méritent d’être découverts, écoutés et réécoutés, comme un bol d’air dans un monde chaotique. Au chant, vous avez Jean Herrou : accro au chant breton depuis ses 14 ans, il parcourt les fest-noz en quête de nouveaux répertoires. Lauréat de plusieurs concours, il a chanté dans différents groupes et ajoute aujourd’hui son style traditionnel au groupe Herriwenn. 

Mikaël Herrou, lui, est à la harpe. Ce dernier a donné son premier concert à 8 ans. Il enseigne la harpe celtique historique et joue dans plusieurs groupe. Passionné de photo et de vidéo, il réalise les images et les clips du groupe. Et il faut dire que c’est plutôt réussi. Déjà lors de l’enregistrement du titre à succès The Gael, le résultat était au rendez-vous, mais au fil des vidéos, force est de constater que celles-ci sont à la hauteur du talent musical.

Soit dit en passant, les frères Herrou ont gagné plusieurs fois des prix de harpe celtique, avec leurs harpes aux sonorités extraordinaires et à la personnalité prononcée (car oui, ces harpes ont comme une présence – irait-on à parler d’une âme ? – qu’il convient de souligner), instruments qu’ils ont créés eux-mêmes dans la lignée de leurs artistes de parents, Joël Herrou et Violaine Herrou-Mayor. Autant vous dire que Herriwenn trace son chemin dans les sillages traditionnels portés par la famille Herrou, tout en s’imprégnant d’un langage musical actuel capable de s’adresser à tous. Le passé au service du présent, pour préparer l’avenir, en quelque sorte.

Mais n’oublions pas Lenn Derreumaux, à la cornemuse, à la guitare et aux flûtes. Lenn a commencé la cornemuse à 13 ans, et s’est tout de suite passionné pour la musique, avant de rapidement commencer le uilleann pipe, la flûte et la guitare. Il étudie actuellement au conservatoire pour devenir professeur de musique.

Enfin, Riwall Harjay, qui imprime son empreinte électro et participe à offrir au groupe son identité particulière. DJ, Riwall est producteur de musique électro dans différents styles. Egalement joueur de clarinette, il s’est spécialisé dans le mélange de la musique bretonne et de l’électro. Il a dernièrement publié son album « Electro Breizh » et ne s’arrête pas dans ses créations.

Le groupe Herriwenn mixe des sonorités de toutes les époques, entre la harpe celtique historique, le chant traditionnel, la cornemuse, et l’électro qui ajoute une vibe moderne à cet ensemble énergique !

J’apprécie cet article : je fais un don

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Les messes en breton du 26 au 28 juillet 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minSetu amañ roll an oferennoù e brezhoneg pe …

[KERANNA] Un oferenn e brezhoneg evit Gouel Santez Anna

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minD’ar 26 a viz Gouere, deuit niverus da …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *