KAN ILIZ, un site pour vous aider dans la liturgie bretonne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 6 min

langue bretonne,inculturation,kan iliz,cantiques bretons

 

Il est encore en travaux, mais nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement imminent de notre nouvel outil à disposition des paroisses, écoles, organisateurs de pardons, etc…  

KAN (an) ILIZ (Le chant de l’Eglise) est un site internet spécifiquement dédié aux cantiques et musiques sacrées de Bretagne, pour un usage liturgique. L’idée est de promouvoir et faciliter l’usage du breton dans tous les événements d’Eglise, de la messe dominicale au pardon local, en passant par des événements ponctuels. AR GEDOUR vous propose régulièrement de nouvelles partitions, mais pour plus d’aisance dans la navigation, nous avons préféré vous proposer un site dédié. 

Pour cela, les outils proposés sont les suivants, et seront proposés au fil du temps sur KAN ILIZ :

– Mise à disposition des partitions, fichiers MP3, textes et traductions de cantiques anciens et nouveaux, avec l’autorisation des ayant-droits le cas échéant. 

– propositions d’insertion dans la liturgie, suivant le temps liturgique. Il suffit par exemple de taper « pentecôte » dans le module de recherche pour recevoir les propositions de cantiques pour cette période liturgique. De même, si vous recherchez par exemple un chant de communion, il vous suffira de taper « communion ». 

– Mise à disposition de feuillets de messe bilingues (français / breton), de manière à simplifier le travail des équipes d’animation. 

– etc… 

 

D’ores et déjà, nous invitons tous nos lecteurs à nous faire parvenir les cantiques bretons de leurs paroisses et chapelles pour compléter le répertoire que sera KAN ILIZ (sous réserve qu’ils soient dans le domaine public ou que nous recevions l’autorisation de diffusion des partitions et / ou fichiers sonores). Nous avons un fonds important qu’il nous faut traiter et mettre en ligne, mais il nous manque encore beaucoup de cantiques. Votre aide sera donc précieuse. Vous pouvez nous les envoyer en cliquant ici

Si vous faites partie d’une chorale ou si vous êtes collecteur, ou encore compositeur, n’hésitez pas à nous proposer votre travail, pour que vive la Bretagne par ces cantiques ! 

Il se peut qu’un cantique que vous recherchez ne soit pas encore inscrit sur KAN ILIZ. Nous vous invitons à nous contacter et nous ferons le nécessaire pour vous aider. 

 

Quelques précisions par l’initiateur du site Kan (an) Iliz

 

1 – Pourquoi créer un tel site ? 

Nous nous sommes aperçus que de nombreux animateurs paroissiaux – pourtant de bonne volonté – ne proposaient pas de cantiques bretons pour les raisons suivantes : 

–  ils ne savent pas où chercher ou c’est parfois fastidieux. 

– ils ne savent pas forcément quel chant choisir pour tel moment de la liturgie

– ils n’ont pas les traductions

– ils n’ont pas le temps de tout retaper sur les feuillets de messe

– ils ne connaissent pas les chants. 

La langue bretonne mourra si l’on n’essaie pas par tous les moyens (et donc aussi par de nouveaux outils) de rejoindre et de sensibiliser une population qui vit majoritairement dans un univers francophone. Il nous est apparu très clairement qu’en proposant un site qui leur donnerait à la fois les partitions, les textes, les traductions, les fichiers sonores et des propositions d’utilisation suivant les événements et les temps liturgiques, nous faciliterions l’accès à ces cantiques. Couplé à un travail de sensibilisation et à un investissement de la part des bretonnants dans cette sensibilisation, nous croyons que ce site sera un outil efficace. 

2- Le site sera-t-il bilingue ? 

En effet, à terme, nous envisageons que ce site soit bilingue dans sa présentation. Les cantiques seront quant à eux tous traduits. En effet, une des raisons récurrentes qui reviennent sur la non utilisation des cantiques est que les gens ne comprennent pas. Et en effet, il arrive que dans les livrets paroissiaux, les cantiques bretons ne soient pas traduits.  

3 – Pourquoi voit-on par exemple, les termes catégoriels « Kyrie breton » plutôt que « Aotrou Doue ho pet trué » ou « Gloria breton » au lieu de « Gloér de Zoué » ? 

Il s’agit de faire en sorte que les pages soient bien référencées pour une meilleure efficacité dans la recherche. C’est pourquoi nous usons de ces mots clés qui seront prioritairement utilisés. Ils sont susceptibles d’évoluer, le site étant encore en travaux. 

4 – Quelle orthographe utiliserez-vous ? 

La question de l’orthographe à utiliser a souvent fait échouer des projets. Nous ne souhaitons pas entrer dans une polémique mais avancer concrètement. Les cantiques seront publiés dans leur écriture d’origine, classés suivant les terroirs. Ils seront aussi au fil du temps proposés en orthographe unifiée, placés dans une catégorie spécifique. Nous remercions par avance les personnes qui contribueront à ce travail de transcription. 

5 – Ceux qui cherchent des cantiques peuvent les trouver dans des bibliothèques. Inutile de proposer un site, non ? 

Les cantiques n’ont pas vocation à devenir des pièces musicales uniquement utilisées lors de concerts, comme on sortirait une pièce de musée. Ils doivent vivre. La bibliothèque est utile pour des recherches, mais pour un usage dans la vie courante, il faut faciliter leur accès et donner à tous la possibilité de les trouver suivant les critères actuels de recherche. En proposant ce site, puis par la suite une application Androïd, en accès gratuit, cela simplifie les choses. De plus, proposer les textes breton / français classifiés et déjà saisis simplifie le travail des équipes paroissiales et des animateurs. 

6 – Comment peut-on s’intéresser à des cantiques bretons sans en parler la langue ? 

La richesse de nombreux cantiques, tant au niveau des textes que de la musicalité, touche beaucoup de personnes. La beauté des chants dépasse la simple barrière de la langue. Ainsi, nombre de personnes chantant en breton ne le parlent pas forcément, parfois à regret. Leur donner des facilités en proposant les cantiques suivant les normes liturgiques, tout en sensibilisant les gens par ailleurs ne peut que porter des fruits et pourquoi pas les inciter à user du breton quotidiennement… 

7- Pourquoi avoir choisi le nom « Kan Iliz » ? 

Notre volonté est que l’accès soit facile à ceux qui recherchent les partitions.. Le terme « Kan Iliz » retenu correspond à un choix permettant à la fois de retenir facilement ce nom, et parlant pour beaucoup. Ce terme n’est certes pas grammaticalement correct car il aurait fallu proposer « An Iliz a gan » ou « Kan an Iliz » mais cela est moins « commercial ».  De plus, il se veut être un jeu de mots entre « Le chant de l’Eglise », « chant d’église » et « Chante… Eglise ! »

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Rendez-vous au Breizh a gan le 5/12

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

LES PIERRES PARLENT de Dominique de Lafforest

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Un « beau livre » de dessins …

13 Commentaires

  1. Bonjour Florent,

    Merci pour ce message. En effet, cela nous posait un souci de le faire sur un blog de même type qu’AR GEDOUR, d’autant que les noms de domaines pour Kan Iliz sont réservés depuis un bon moment.

    Mais plusieurs facteurs nous ont poussé à le faire dans le format actuel :

    1 – La demande est croissante via AR GEDOUR. De plus, au vu de nos diverses actions, il est nécessaire qu’un tel outil soit actuellement disponible.

    2 – Plusieurs appels aux dons depuis quelques mois n’ont pas suffit à nous permettre de financer ce projet en faisant appel à un professionnel qui nous mettrait en place un tel outil et que nous pourrions ensuite compléter à notre guise.

    3 – De même, après plusieurs appels via AR GEDOUR, nous avions eu deux personnes qui s’étaient proposées pour mettre en oeuvre ce projet gracieusement, mais à chaque fois cela a été repoussé aux calendes grecques. N’étant pas experts dans le numérique, et ayant testé d’autres plate-formes, et le format proposé par Haut&Fort étant facile à mettre en oeuvre, nous avons pensé que le plus raisonnable dans un premier temps était de rester sur le même format, quitte à le faire évoluer et migrer.

    C’est pourquoi, si vous êtes à même de nous aider, nous en serons ravis. Trugarez 😉

  2. Très bonne nouvelle, et bonne initiative.

    Juste une remarque d’ordre technique, c’est dommage de lancer un nouveau site en continuant sur le modèle des blogs gratuits HautEtFort qui sont assez limités techniquement et graphiquement, et surtout pas des plus adaptés pour Kan Iliz qui serait + un site web et non pas un blog.

    D’autant plus que sauf erreur de ma part vous payez le pack pro qui revient au même prix qu’un hébergement + nom de domaine.

    Mais encore bravo pour l’initiative et le temps passé à tout cela.

    A galon,

    PS : Si besoin, même sans être expert dans le domaine, je peux donner un ou deux conseils/coups de main…

  3. Merci pour ce site. Nous allons vous envoyer le cantique de notre chapelle.

  4. Demat deoc’h, Egareg.

    Merci pour ce message. Nous sommes actuellement en discussion avec Florent pour faire évoluer la forme. Pour ce qui est du fond, il y aura normalement chaque jour un nouveau cantique (au moins).

    Suite à cet article, nous venons aussi de recevoir deux nouveaux cantiques de chapelles. Et nous espérons que nos lecteurs contribuerons aussi en nous fournissons des chants méconnus.

  5. Quasiment +1 par rapport au commentaire précédent : très bonne initiative à approfondir et enrichir, tant au niveau du fond que de la forme…

    Si j’ai les compétences (même limitées) pour mettre en œuvre un site, je n’en ai malheureusement pas le temps pour l’instant… Mais, dès que j’ai un moment de libre, je vous recontacte (si vous ne l’avez pas fait avant).

  6. Excellent travail et très utile site!

  7. Trugarez ! C’est vraiment une superbe idée !

  8. C’est excellent. Par contre, une suggestion : pour motiver les animateurs à prendre les cantiques, serait-il aussi possible de proposer les paroles en phonétique, au moins sur certains chants ?
    Vu qu’ils auront la traduction ils sauront ce qu’ils chantent mais en plus ils auront la possibilité d’apprendre le breton. Qu’en pensez-vous ?

  9. Mat-tre eo ar raktres-mañ. Betek-henn ne oa ket nemet dastumadennoù stag ouzh un eskopti bennak.

  10. Il est en effet dans nos projets de prévoir une phonétique à l’intention des animateurs. L’idée globale étant de briser toutes les barrières et arguments qui empêchent d’avancer :
    – les gens ne connaissent pas les chants : nous fournissons les partitions et les paroles.
    – les gens ne comprennent pas le breton : nous leur fournissons la traduction
    – les gens ne savent pas lire les notes : nous fournissons un fichier son
    – les gens ne savent pas quel chant choisir : nous leur proposons un panel suivant des critères liturgiques choisis
    – les gens ne savent pas où chercher : ce site est là pour les aider.
    – les gens ont peur que se lancer dans le cantique breton : nous leur proposons aussi des adaptations bretonnes de cantiques « dits » plus connus en paroisse.
    – les gens préfèrent les chants du Renouveau : pas de problème, certains chants sont aussi adaptés ou créés pour cela.

    etc…

  11. Cela peut en effet s’envisager, Anne. Malheureusement, cela a un coût, et nos projets sont soutenus par des finances personnelles. Des dons sont donc bienvenus pour nous aider.

  12. C’est une super initiative. J’espère que l’info sera relayée dans les paroisses et que les équipes d’animation s’approprieront l’outil.
    Mais pourriez-vous envisager des flyers pour en faire la pub un peu partout ?

  13. Un pot commun pour participer financièrement à ce projet et bien d’autres est en ligne ici : https://www.lepotcommun.fr/pot/ubjc7usk
    Votre don, même minime est bienvenu ! Trugarez deoc’h !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *