Saints bretons à découvrir

Le court-métrage en breton Disoñjal en diffusion sur Brezhoweb

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Affiche du court-métrage en breton Disoñjal.Nous vous avions présenté ce court-métrage sur Ar Gedour l’année passée (voir « Disoñjal », ou quand le breton revient dans une relation mère/fils). Ce premier court-métrage de la réalisatrice bretonne Madeleine Guillo-Leal a été tourné du 28 au 31 mai 2021.

Après avoir fait la tournée de plusieurs festivals(*), le court-métrage en breton est diffusé depuis décembre 2022 sur la chaîne de télévision en breton Brezhoweb.

Marie, âgée de 80 ans, se retrouve hospitalisée suite à un AVC et s’avère désorientée. Marie n’est plus capable de s’exprimer en français, mais uniquement dans sa langue maternelle, le breton. Après des années sans véritable relation, son fils Paul, 50 ans, vient la voir et la relation entre eux se rétablit grâce à l’utilisation du breton par Marie, qu’elle avait refusé de parler avec Paul auparavant. Le film retrace le processus de leur réconciliation.

« J’ai été élevée en Breton par mes parents. Je suis de cette génération qui a pu parler cette langue, sans honte, à la maison et dans la cour de l’école. Qui n’a pas eu à rougir de son bilinguisme régional ni de ses racines. Une génération, qui pourtant, continue de ressentir le poids de la honte transmise à nos grands-parents. »
Madeleine Guillo, Réalisatrice

Le film est encore disponible en VOD gratuite pendant quelques jours, des sous-titres en français sont disponibles pour les personnes ne parlant pas breton.

Voir le court-métrage Disoñjal

(*) Diffusion en festivals : Le court-métrage en breton Disoñjal a été sélectionné et diffusé le 4 mars 2022 dans le cadre de la 11ème édition du festival femmes en campagne à Neuvy-le-Roi, le 20 mars 2022 à l’occasion de la cinquième édition de la Fête du court-métrage de Trébeurden, le 11 août 2022 à Lorient lors du CinéFIL à l’occasion du Festival Interceltique de Lorient, en novembre 2022 lors du 37ème Festival Européen du Film Court de Brest, le 2 décembre 2022 lors du premier festival de courts métrages en langues de Bretagne à Lannion, et plus récemment le 16 janvier 2023 pour le festival Un poing c’est court à Vaulx en Velin.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

Les Portes du Sacré (Bernard Rio) est réédité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Publié en octobre dernier, l’ouvrage LES PORTES …

[HENNEBONT] Pour que St Hervé garde au moins son nom…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minEn 2021, la Ville d’Hennebont rachète le parc …

Un commentaire

  1. Ur c’haer a film-berr eo!
    .
    Fromus-kenañ, betek mont da zam-leñvañ pa gomprener petra zo bet graet gant ar brezhoneg da geñver meur a rummadoù (hini gentañ hag a zo bet difennet dezhi ober gant ar yezh er skol, hini da heul ha n’eo ket bet komzet dezhi yezh ar vro hag a zo bet ganet mut, er sioulded a-benn ar fin, hag evit echuiñ pe evit oc’h adkregiñ, hini a zo o poaniañ evit adtapout ar yezh doustadig..)
    .
    An dud n’int ket bet tizhet gant-se ne gomprenont morse petra eo ur yezh (dreist-holl unan ken vrav ha don hag ar brezhoneg!), na pegen gloazus eo koll ur yezh. Ne wellan nemet un diskoulm evit treuskas an darvoud-mañ ha mont pelloc’h ha bevañ splann ha plaen: adtapout ar yezh adarre. Mod pe vod. Hag ober ganti a-nevez.
    .
    Brezhoneg ha galleg skoaz-ouzh-skoaz. Ne dalv ket an eil (ar galleg) muioc’h eget egile (ar brezhoneg). Dav eo deomp ober gant an daou-se, evel ma blijo deomp. Ha marteze gant reoù all ivez. Tamm pe damm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *