Saints bretons à découvrir

[LE FAOUET] À Sainte-Barbe : un toit neuf pour Saint-Michel

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Surplombant la chapelle Sainte-Barbe, l’oratoire Saint-Michel fait l’objet, depuis le printemps, d’importants travaux de rénovation. Dans deux semaines, les dernières ardoises seront posées… au clou de cuivre.

Subventionnés à 80 %, les travaux réalisés portaient sur la maçonnerie, la couverture et la charpente, mais aussi sur la menuiserie, peinture et la polychromie sur le retable. Coût total : 97 000 €.

Actuellement, deux compagnons de l’entreprise Hériau de Cornillé (35) procèdent à la pose des ardoises. « Un épi en terre cuite va nous être livré cette semaine, il viendra enjoliver notre travail. Nous le poserons sur le faîtage en fin de chantier», explique Erwan Balcon, l’un des couvreurs.

 Selon la tradition locale, cette chapelle est l’objet du rite du jeu des anneaux : les dévots, pénitents ou les garçons du pays voulant montrer leur virilité le jour du pardon et de la fête de Sainte-Barbe, en font le tour en se cramponnant mains dans les anneaux de fer scellés dans le roc et pieds dans les interstices rocheux. Cette tradition est confirmée par Anatole Le Braz qui raconte que « l’oratoire qui domine la chapelle était naguère le théâtre d’un rite singulier : c’était à qui en ferait extérieurement le tour au risque de se rompre le cou, le corps balancé dans le vide, les poings cramponnés à des anneaux scellés de distance en distance dans le mur »

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

Les Portes du Sacré (Bernard Rio) est réédité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Publié en octobre dernier, l’ouvrage LES PORTES …

Affiche du court-métrage en breton Disoñjal.

Le court-métrage en breton Disoñjal en diffusion sur Brezhoweb

Le premier court-métrage de la réalisatrice bretonne Madeleine Guillo-Leal est diffusé depuis décembre 2022 sur la chaîne de télévision en breton Brezhoweb. Marie, âgée de 80 ans, se retrouve hospitalisée suite à un AVC et n'est plus capable de s'exprimer en français, mais uniquement dans sa langue maternelle, le breton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *