Une messe trilingue pour Jean-Yves Cozan

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

C’est par une messe trilingue que les Bretons ont dit Kenavo à Jean-Yves Cozan à la cathédrale Saint Corentin de Quimper ce jeudi :  Requiem et Kyrie grégorien, sanctus en breton et « Jezuz Pegen braz ve » à la communion, le « Da feiz hon tadoù kozh » à la sortie avant que sur le parvis ne soit entonné le Bro Gozh Ma Zadoù​ par les sonneurs et l’assemblée. Un chant sur Ouessant d’après un Poème de Per Jakez Helias… en bref, une belle messe présidée par le Père Mazéas dans une cathédrale quasi-pleine, cérémonie empreinte des racines bretonnes si chères à Jean-Yves Cozan. 

 

Le dernier hommage de toute une région à Jean-Yves Cozan. Ce jeudi après-midi, à 15H, se sont déroulées les obsèques de…

Posted by France 3 Bretagne on Yaou 18 a viz Even 2015

 

Dommage que trop de Bretons, y compris certains de ceux qui étaient présents aux funérailles, tout en étant à même de chanter le Da feiz hon tadoù kozh ne se rappellent parfois plus vraiment ce que signifient les paroles de ce cantique. 

Défendre la culture bretonne : OUI ! Mais défendre aussi ses racines, dont la foi qui lui est étroitement liée, ce sans quoi tout tombera, y compris le travail de Jean-Yves Cozan, parce que l’on tombera alors dans un folklore qui ne survivra pas aux siècles ! Nous renvoyons à notre développement sur l’inculturation de l’Eglise en Bretagne et notamment au texte de Mgr Serand. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Rendez-vous au Breizh a gan le 5/12

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

LES PIERRES PARLENT de Dominique de Lafforest

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Un « beau livre » de dessins …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *