Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Résultats du championnat des bagadoù 2019 (1ère manche / Brest)

Résultats du championnat des bagadoù 2019 (1ère manche / Brest)

Le 70e championnat national des bagadoù de première catégorie 2019 s’est déroulé ce dimanche 10 février 2019, à Brest. Du moins la première manche puisque la suivante aura lieu cet été à Lorient, durant le Festival Interceltique. Au total, 16 formations (et plus de 750 musiciens) se sont succédé sur la scène du Quartz, pour des prestations de qualité durant lesquelles le terroir imposé était celui du Kreiz Breizh et du Pays Fisel. Le jury vient de délibérer… avec quelques surprises. Ou pas…

Car c’est Cap Caval qui encore cette année, remporte avec brio cette manche. Ce qui a fait dire à quelques-uns : “Encore Cap Caval ! Ca vaut encore le coup d’organiser le concours ?” oubliant un peu vite que pendant un certain temps, c’est Kemper qui remportait régulièrement le maout.

Il faut dire que leur qualité de jeu est toujours aussi excellente avec un pupitre batterie efficace et créatif soutenant les deux autres pupitres virtuoses avec une sonorité très mélodieuse sans pour autant renier un dynamisme certain, capable de vous emporter en quelques secondes.

 

La Kerlenn Pondi, qui se place en seconde position, a présenté une suite Fisel avec en toile de fond “Luskellerezh”, un poème de Filomena Cadoret, de Rostrenen, dont nous vous avons déjà entretenu sur Ar Gedour et à qui un livre vient d’être consacré par son petit-neveu. Le poème avait été composée par l’artiste alors qu’elle venait de perdre son mari 6 mois auparavant.

La Kerlenn prend la 2e place de cette première manche avec la note de 17,28/20.

Nous retiendrons aussi les passages suivants : 

Le bagad de Kemper, qui a remporté la 3ème place et le trophée “batterie”, a brodé sa suite autour d’un air qui avait été repris par Carlos Nuñez dans “Un galicien en Bretagne” ou par Jordi Savall sous le titre Ponthus et Sidoine, ou bien encore connu pour avoir été à l’inspiration du générique de “Bonne nuit les petits”, mais qui n’est ni plus ni moins qu’un air basé sur le chant « Que ne suis-je la fougère », musique composée dans la seconde moitié du XVIIIème siècle par Antoine Albanèse. On peut retrouver certains cantiques bretons qui ont repris cet air, parfois aussi attribué à Pergolèse. On pourrait aussi penser qu’Alan Stivell s’est lui aussi inspiré de ce traditionnel pour son titre “De ha bla” issu de l’album Brian Boru, qui possède des similitudes marquées.

La Kevrenn Alre avait développé sa suite autour du poème de Xavier Grall Marais du Yeun Elez”, que Yann-Fañch Kemener reprend lui aussi dans son tout nouvel album. Les alréens sont 5e avec la note de 15,54/20.

Le Bagad Penhars avait notamment joué autour d’un Kan ar Bleiz, et a donc fait monter sur scène un chien-loup (90% loup) pour illustrer le tableau. Même si le bagad est arrivé 15ème, il faut avouer que leur suite était très agréable à écouter.

Quant au bagad de Bourbriac a signé une suite de haute volée, et leur classement est clairement mérité, emportant encore une fois le prix du terroir. Mais c’est notamment au niveau du pupitre batterie que nous nous apercevons aussi d’un travail intense et d’une volonté de créativité sous l’égide de Dominique Molard. Ainsi, conjugués aux autres percus, des musiciens en botoù koad (sabots) donnaient une rythmique originale qui n’est pas sans rappeler le tapdance des irlandais. Une invitation à développer cette approche.

 

On pourra s’étonner de ne pas avoir eu droit à des variations sur le cantique Intron Varia Rostren, ce chant si connu et qui est exactement du terroir imposé cette année. Mais, disons-le, même avec des résultats qui peuvent parfois être considérés comme très moyens, le niveau musical est très élevé. Rien que pour cette qualité musicale et la transmission d’une tradition toujours en mouvement, nous ne pouvons que féliciter Sonerion et l’ensemble des bagadoù qui au fil des jours travaillent d’arrache-pied pour ce résultat.

Disoc’hoù lodenn gentañ 70vet kenstrivadeg ar bagadoù :

1. Cap-Caval (Plomeur) : 17,35
2. Kerlenn Pondi (Pontivy) : 17,28
3. Kemper (Quimper) : 17,22
4. Meilhoù Glaz (Moulin Vert, Quimper) : 15,97
5. Kevrenn Alré (Auray) : 15,54
6. Melinerion (Vannes) : 15,05
7. Sonerien Bro Dreger (Perros-Guirec) : 15,02
8. Kemperle (Quimperlé) : 14,89
9. Brieg (Briec) : 14,89
10. Saozon-Sevigneg (Cesson-Sévigné) : 14,75
11. Boulvriag (Bourbriac) : 14,07
12. Sonerien an Oriant (Lorient) : 14,05
13. Roñsed-Mor (Locoal-Mendon) : 13,61
14. Plougastell : 13,58
15. Penhars (Quimper) : 12,42
16. Quic-en-Groigne (Saint-Malo) : 11,81

Pour réécouter l’ensemble des bagadoù, cliquez ici.

 

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Chantons ensemble notre hommage à Yann-Fañch Kemener (projet collectif)

Yann-Fañch Kemener, dont les obsèques auront lieu demain à 14h30 à l’église de Sainte-Tréphine(22),  laisse …

Gouel Sant Padrig vat deoc’h holl !

Bonne Fête de la Saint Patrick ! Lá fhéile Pádraig sona dhuit ! Gouel Zant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *