Santez Koupaia, rouanez Armorica

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Pompée.pngSainte Pompée, Reine d’Armorique, fêtée le 26 juillet. 

(en latin « pompae – procession », en francais « Pompée » ou « Aspasie », en breton « Koupaia »)

 

Au V° siècle, connue sous le nom de Pompée, Sainte Aspasie naquit du Roi Eusèbe d’Armorique et de Sainte Landouenne son épouse. Sa mère l’éleva dans la grâce de Dieu qui dressa un certain nombre d’épreuves dont elle se sortit avec ferveur.

Un jour son père Eusèbe sévit partialement contre ses sujets qui l’avait contrarié. A cause de cette injustice, il subit une grave maladie, et sa fille les obsessions d’un démon. Saint Melaine les délivra tous deux de leurs envoûtements. En remerciement Sainte Aspasie proposa à son père, la prise en charge d’un monastère dont Comblessac était l’abbé.

Beaucoup plus tard, elle perdit ses parents et par là même son royaume. La succession fut attribuée à Budic dont le fils, Hoël 1er, monta sur le trône. La princesse se montra si près des sujets de son cousin que ce dernier l’épousa.

 

En 509, les Frisons, tribu germaine, attaquèrent l’Armorique. Hoël le Grand, vaincu, dut s’enfuir dans les îles britanniques avec sa famille. En 513, le monarque reconquit son royaume et vola au secours de son cousin le roi Arthur, outre Manche (Gildas le sage vers 550). De retour dans son royaume, la reine « l’ange consolateur » s’employa à réparer les dégâts faits par les Frisons sur la population. En 545 le bon roi mourut, son fils Hoël II lui succéda pour se couvrir de gloire à son tour. Alors la sainte reine se retira dans le monastère de Langoat dirigé par son fils Saint Tugdual, non loin de Tréguier. D’ailleurs, elle y repose toujours et veille sur sa Bretagne.

Une église a été érigée autour de son gisant au XIV° siècle. Si vous passez par là, n’oubliez pas l’église de Langoat, vous y verrez son cénotaphe Elle reste la fondatrice de la Bretagne armoricaine par sa descendance:

 

– Hoël II roi d’Armorique

– Saint Tugdual, évêque, l’un des sept saints fondateurs de la Bretagne actuelle (le Tro Breiz)

– Sainte Sève

– Saint Lunaire

__________________________________________________________

Source: M de Garaby, St Brieuc (1839) – Recherches: Hacherez GF (aimablement mises à disposition pour AR GEDOUR)

À propos du rédacteur GF Hacherez

Hagiographe reconnu, il met à la disposition d'Ar Gedour ses nombreux travaux sur les vies de saints, méconnues du grand public

Articles du même auteur

saint gerbold

Saint Gerbold, Evêque de Bayeux

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Son culte est très présent en Normandie, …

Saint Beunon, vitrail

Saint BEUNON, Abbé de Clynnog-Fawr

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minSa biographie : Il naquit en 545 en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *