Saints bretons à découvrir

[PONTIVY] Chapelle à vendre… encore !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

chapelle pontivy.jpgLa grande braderie continue. On trouve sur le Bon Coin en ce moment une chapelle à vendre à un peu plus de 50000 euros. Les vendeurs : les Filles de Jésus de Kermaria, qui ont sous-traité la vente de cet édifice de 130m² à une agence. La chapelle se trouve dans une cour d’école, sans eau ni électricité. 

 

Les Filles de Kermaria veulent peut-être se déposséder d’un bâtiment devenu une charge pour une communauté restreinte, mais rappelons tout de même que cette congrégation est censée être apostolique. Ce qui signifie qu’il doit y avoir un aspect missionnaire : “Nous recevons la mission de porter la nouvelle de Jésus Sauveur dans les réalités très diverses de nos vies” dit leur site internet. Cette chapelle, étant dans une enceinte d’école, peut très bien rayonner pour les générations futures. Vendre un édifice religieux pour en faire un commerce ou une habitation, on fait mieux dans le genre missionnaire. 

 

Au cas où elles n’y auraient pas pensé, et si le but n’est pas de faire de l’argent, nous proposons qu’elles cèdent la chapelle à l’euro symbolique à l’oeuvre St Joseph (mise en place par Philippe Abjean) ou à d’autre structures qui aident à conserver la vocation spirituelle de ces lieux, et à en faire des tremplins de nouvelle évangélisation. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[SAINTE ANNE D’AURAY] Messe en breton le 1er août 2021 (téléchargez le livret de messe)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul o tonet – 1 a viz …

28 a viz Gouere : SANT SAMZUN, ESKOB.

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minSant Samzun a zo bel ganet war-dro 480 …

3 Commentaires

  1. bravo! Je souscris entièrement à votre suggestion. Dans des situations telles que celle-ci,il devrait être facile de retrouver les échos (1880-1902 ?) des décisions,devis,factures,donateurs et sociétés qui permirent aux Soeurs de bâtir la chapelle que leurs successeurices mettent en vente. Pour lancer un appel…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *